Le Fonds de Réserve des Retraites attend d'être fixé sur son sort

Vendredi 11 Juin 2010 - Actualités réforme 2010

Le Fonds de Réserve des Retraites attend d'être fixé sur son sort

Éric Woerth, ministre du travail, a déclaré jeudi sur Europe 1 que les déficits des retraites avaient «20 ans d'avance».
Créé par le Gouvernement Jospin en 1999, le FRR devait couvrir les problèmes de financement des retraites à partir de 2020.

«Les arbitrages restent à prendre puisque la réforme ne sera présentée que la semaine prochaine», a-t-il précisé. «Moi, il me semble normal que le Fonds de réserve des retraites soit, à un moment donné ou un autre, utilisé», ajoute Éric Woerth.

L'idée d'utiliser le FRR est soutenue par une grande partie de la majorité ainsi que par Danièle Karniewicz, présidente de la CNAV et du syndicat CGC.

La Gauche et les syndicats se sont opposés dès le début de la réforme à l'utilisation du FRR, qui selon Bernard Devy (FO) «ne doit pas servir à boucher les trous!»
Jean-Marc Ayrault, président du groupe socialiste à l'Assemblée, quant à lui, accuse le Gouvernement de «[racketer] les générations à venir» en «[pillant]» «sans aucun scrupule» le Fonds de réserve dans le but de «boucher les déficits qu'il a lui-même creusés».

D'ici 2020, le FRR pourrait accumuler 87 milliards d'euros (s'il continue à recevoir 1,5 milliard d'euros par an). Raoul Briet, leprésident du Conseil de Surveillance, fait l'hypothèse que le portefeuille atteindra une performance annuelle de 6,3 % en moyenne, ce qui reviendrait à multiplier par 2 son actuel rendement annuel.

Envoyer cet article à un ami

Vos réactions

4 commentaires - Voir les commentaires

Vous devez être identifié pour déposer des commentaires !
Si vous êtes déjà inscrit connectez-vous avec le formulaire en haut de page.
Sinon cliquez ici : INSCRIPTION