Assurance Vie

Placements épargne retraite

Assurance Vie

L'assurance vie est un des produits financiers les plus plébiscités par les Français. En effet il correspond à un besoin d'épargne à moyen et long terme. Il permet de bien préparer sa retraite financière en se garantissant un revenu complémentaire.


1. Qu'est ce que l'assurance vie ?

Une assurance vie est un contrat de placement qui permet de se constituer un capital ou de faire progresser un capital existant. Tout le monde peut ouvrir un ou plusieurs contrats. Le souscripteur du contrat peut alors effectuer des versements réguliers ou non, sans aucune limite de montant. Le souscripteur peut à tout moment disposer de ses fonds en effectuant un retrait partiel ou total de son capital (attention aux conditions de votre contrat et à l'imposition de ses retraits).
L'assurance vie peut se décliner sous plusieurs formes de reversement : capital différé, rente viagère différée ou immédiate...

Une assurance vie peut être souscrite par le biais d'un contrat collectif ou individuel :

  • Lorsqu'il est collectif, le contrat est souscrit entre l'assureur et une personne morale (une entreprise par exem, l'assuré adhère alors simplement au contrat.
  • Le contrat individuel est conclu entre l'assureur et l'assuré. L'assuré doit alors donner son accord pour toute modification du contrat (article 1134 du code civil).

 

 

L'assurance vie a deux avantages car elle offre un placement " à double objectif ":

  • si le souscripteur du contrat vit jusqu'à l'échéance de l'assurance alors le capital cumulé dans le placement pourra être converti en rente, qui permettra de constituer une retraite complémentaire.
  • si le souscripteur décède avant le terme du contrat, les capitaux de l'assurance vie seront versés au(x) bénéficiaire(s) de l'assurance vie désigné(s) dans le contrat.

 

 

Les Frais :

Les frais de l'assurance vie se répartissent en 3 parties : frais de gestion, frais d'entrée et d'arbitrage. Ils sont élevés dans la plupart des cas :

  • Frais de gestion : variables en fonction des contrats
  • Frais d'arbitrage : au minimum de 1%
  • Frais de versement : jusqu'à 5% chez certaines compagnies d'assurance.

    Vous pouvez à l'ouverture de votre contrat négocier ces frais. En effet avec la multiplication des offres sur Internet, la politique tarifaire des assureurs est à la baisse donc n'hésitez pas à comparer avant de choisir votre assurance vie.

     

    2. Une fiscalité avantageuse

    L'assurance vie bénéficie d'une fiscalité avantageuse à plusieurs niveaux :

    Retrait du capital :

    Dans le cas d'un rachat (retraite de capital) total ou partiel, le souscripteur est alors imposé. Les plus-values seules sont imposables. Le souscripteur a le choix du mode d'imposition :

    • Soit il les intègre à son revenu, les plus values seront alors sujettes à l'impôt sur le revenu.
    • Soit il choisit le prélèvement libératoire forfaitaire (PLF).

    Selon l'âge du contrat, l'imposition PLF est différente :

    • moins de 4 ans : 35 %
    • entre 4 et 8 ans : 15 %
    • plus de 8 ans : 7,5 % donnant droit à un avoir fiscal de même montant dans la limite de 4.600 € (ou 9.200 € pour un couple)

    Les prélèvements sociaux complètent l'imposition du PLF à hauteur de 11%. Il y a par contre des règles concernant l'application des prélèvements sociaux selon le contrat d'assurance vie :

    • Contrat mono support en euro : les prélèvements sociaux se font chaque année
    • Contrat multi support : la taxation est reportée au moment du rachat.
    Par ailleurs, la loi du 26 juillet 2005 autorise, sous certaines conditions, la transformation d'un contrat en euros en un contrat multi supports, sans perte de l'antériorité fiscale.

    Les rentes viagères :

    Elles sont soumises à l'impôt sur le revenu mais que sur une partie de leur montant. Ce montant est déterminé en fonction de l'âge du bénéficiaire lors de la réception de la toute première rente :

    • moins de 50 ans : 70 %
    • de 50 à 59 ans : 50 %
    • de 60 à 69 ans : 40 %
    • 70 et plus : 30 %

    Il n'y a pas de prélèvements sociaux lors de la transformation du capital de l'assurance vie en rente. Néanmoins des prélèvements sociaux spéciaux seront effectués lors du paiement de la rente.

    Versement des primes : réduction d'impôt sur le revenu:

    Le versement des primes pour constituer votre capital assurance vie vous donnent droit à une réduction d'impôt chaque année. En voici la liste des assurances qui donnent droit à des réductions d'impôt:

    • les contrats de rente survie donnant la garantie, en cas de décès de l'assuré, d'un versement de capital ou de rente viagère à son enfant infirme, à l'un de ses parents en ligne directe (3e degré), ou encore à une personne invalide vivant sous le toit de l'assuré,
    • les contrats d'épargne handicap (contrats en cas d'une durée effective de vie égale au moins à 6 ans) garantissant un capital ou une rente viagère à l'assuré infirme lors de la souscription.


    Toutes les primes versées sont prises en comptes dans la limite de 1 525 euros annuel par foyer fiscal (majoration de la limite de 300 euros par enfant à charge).


    Cliquez ici pour estimer votre retraite