Fonction publique : une baisse de 16% des départs en retraite

Jeudi 06 Mai 2010 - Actualités réforme 2010

Fonction publique : une baisse de 16% des départs en retraite

Avec 68 167 départs à la retraite en 2009 (contre 81 456 en 2008), la fonction publique affiche une baisse de 16% du nombre de départs à la retraite.
Selon le quotidien Les Echos, «En mettant de côté les fonctionnaires de La Poste, de France Télécom et d'établissements publics tels que le CNRS, le recul atteint même 18 % (à 52 171 départs civils dans les ministères). Pour les militaires, en revanche, la baisse n'est que de 2 %».

Les plus faibles nombres de départ à la retraite se trouvent dans les ministères (de l'équipement, - 29% et de l'intérieur avec - 22%). L'éducation nationale a répertorié 34 000 départs en retraite en 2009 contre 41 000 en 2008. La baisse des départ atteint 25 % dans les fonctions publiques territoriales et hospitalières.
Dans le même temps, les départs pour carrière longue sont moins nombreux : 900 départs en 2009.

Entre 2002 et 2008, l'âge moyen de départ en retraite des fonctionnaires est passé de 58,2 ans à 59,4 ans (contre 61,5 ans dans le privé).

En cause dans ces baisses de départ à la retraite, « la montée en puissance de la réforme de 2003»  qui a allongé la durée de cotisation à 40 ans pour les fonctionnaires, explique Georges Tron, qui invoque aussi des «raisons conjoncturelles et sociologiques» (comme par exemple des enfants à charge plus longtemps ou des remboursements de prêts).

Les précédentes négociation avec les syndicats datant de 2009 avaient entraîné une revalorisation d'une partie des rémunérations (notamment pour les fonctionnaires de catégorie B). Les bénéficiaires profitent donc d'avantages dans le calcul de leur retraite, ce qui les incite à rester plus longtemps actifs.

Cette chute vient s'opposer à la tendance haussière des départs en retraite qui dure depuis 20 ans. La question maintenant est de savoir si le phénomène va s'incrire dans la durée. Selon le Gouvernement, la future réforme des retraites va plutôt inciter les fonctionnaires à partir en retraite plus tôt. La règle de non remplacement d'un fonctionnaire sur 2 va être difficilement mise en place car «jusqu'à présent, elle a été calculée sur la base de 68 000 départs annuels en équivalent plein temps […], ce qui conduirait à 34 000 suppressions de postes en 2011. Recadrer ce chiffre changerait les plafonds d'emplois des ministères» (citation des Echos).

Envoyer cet article à un ami

Vos réactions

0 commentaire - Soyez le premier à réagir sur cet article

Vous devez être identifié pour déposer des commentaires !
Si vous êtes déjà inscrit connectez-vous avec le formulaire en haut de page.
Sinon cliquez ici : INSCRIPTION