Le chômage des seniors

Préparer sa retraite

Le chômage des seniors

 
II. Les allocations autres que l'ARE
 
A. L'allocation complétaire de chômage (ACO)
Le revenu de remplacement cesse d'être versé aux allocataires âgé de plus de 60 ans et justifiant de la durée requise pour le service d'une pension à taux plein. Toutefois, lorsque ces personnes, âgées de moins de 65 ans, ne peuvent percevoir qu'une pension de vieillesse calculée sur une durée de cotisation inférieure à 150 trimestres, elles bénéficient, sous condition de ressources, d'une allocation complémentaire à la charge de l'Etat jusqu'à la date à laquelle elles peuvent faire liquider au taux plein l'ensemble des pensions auxquelles elles peuvent prétendre.
 
La période pendant laquelle l'ACO est versée n'est pas prise en considération en vue de l'ouverture de droits à pension.
 
B. L'Allocation de solidarité spécifique (ASS)
L'ASS est une allocation qui est en principe servie aux travailleurs privés d'emploi qui ont épuisé leurs droits à l'allocation d'assurance ou à l'allocation de fin de formation et qui satisfont à certaines conditions d'activité antérieure et de ressources.
 
Mais le code du travail prévoit également une option pour les bénéficiaires de l'allocation d'assurance âgés d'au moins 50 ans, au terme de laquelle ils peuvent choisir le versement de l'ASS au lieu de celui de l'allocation d'assurance. Dans ce cas, le versement de l'allocation d'assurance est interrompu.
 
C. L'allocation équivalent retraite (AER)
L'AER est attribuée, sous conditions de ressources, aux demandeurs d'emploi qui justifient, avant l'âge de 60 ans, de la durée d'assurance requise pour le service d'une pension à taux plein.
Elle est supprimée à compter du 1er janvier 2009 par la loi n° 2007-1822 du 24 décembre 2007 de finances pour 2008, publiée au JO le 27 décembre 2007.
Les allocataires qui, au 1er janvier 2009, bénéficient de l'AER,continuent à la percevoir jusqu'à l'expiration de leurs droits.

 


Cliquez ici pour estimer votre retraite