Réforme Fillon : l'échec de la surcote

Article publié le Mardi 22 Juillet 2008 dans la rubrique : Actualités réforme 2010.

Vos réactions

gutenberg1 - Le 19/02/2010 à 18h18

bonjour, Je me suis laissé prendre par les soi-disant avantages de la mesure or la surcôte est une fumisterie de plus du gouvernement, je suis né en 1945, je devais donc 154 trimestres à 60 ans, mais oh miracle !! Ayant poursuivi jusqu'à aujourdh'ui 65 ans la cnav me dit que je suis baisé, la surcote n'est comptée qu'à partir de 61,5 ans. Moralité j'ai travaillé pour peau de balle pendant 1 ans et demi. Des mesures et des déclaration aussi mensongères ne peuvent que discréditer ceux qui en usent... Je deviens révolutionnaire: A bas Fillon et autres suppôts de Sarko. Chers retraités, ne croyez rien de ce que l'on vous dit... C'est du pipeau...

alainjsn - Le 21/10/2008 à 21h55

ba a chacun son choix tres bonne loi

aquarius - Le 18/08/2008 à 16h02

ont nous parle de surcote apres 60 ans mais il faudrait penser aussi a la surcote des personnes qui comme moi ont depasses les 40 annuites

bilou.philippe - Le 29/07/2008 à 21h51

pourquoi ne bénéficie t 'on pas de la surcote à la fois dans le régime général et dans le régime de la fonction publique quand on a travaillé au delà de 60 ans et largement le nombre de trimestres tous régimes confondus ?

knari - Le 29/07/2008 à 00h21

Comment peut-on demander à des employés ayant commencé leur activité professionnelle à 14 ans,qui auront donc 46 années de cotisation soit 184 trimestres de Travailler après 60 ans.Je pense que le système de la surcote ne servira qu'à ceux qui auront eu l'avantage de pouvoir suivre des études(temps mieux pour eux mais la caste des Bosseurs qui a permis au système de fonctionner qu'a t'elle a espérer dans cette affaire ? )réponse : des clopinettes .Cette problèmatique a été oubliée par les syndicats ?

Commentaires sur Réforme Fillon : l'échec de la surcote

Vous devez être identifié pour déposer des commentaires !
Si vous êtes déjà inscrit connectez-vous avec le formulaire en haut à droite.
Sinon cliquez ci-dessous :

S'inscrire


Retour à l'article : Réforme Fillon : l'échec de la surcote