Emploi des seniors : les décrets toujours à l'étude

Article publié le Mercredi 08 Avril 2009 dans la rubrique : Actualités réforme 2010.

Vos réactions

gigoudi - Le 03/07/2009 à 16h08

tout à fait d'accord avec abytran.Il faudrait pour remotiver notre jeunesse d'arréter de leur verser des indemnités alors qu'elle ne sait jamais levée pour trouver un job ,simplement parce qu'elle a 25 ans.Alors que nous sommes en manque de main d'oeuvre en batiment ... et autres.Arrétons l'assistanat!!!!

Fred - Le 19/05/2009 à 11h37

Je suis d'accord avec gabytran, même avant 57 ans, c'est très difficile de se reclasser. Je le sais (j'ai 53 ans), j'écris, je me déplace, tout ça pour rien. On nous demande même de changer nos critères de recherche. On ne peut quand même pas s'inventer des expériences que l'on n'a pas. Il faut penser dans cette jeunesse, à qui, on ne laisse même pas la possibilité d'acquérir une quelconque expérience en leur ouvrant la porte de nos entreprises. Ils restent en dehors, pendant que leurs parents, voir leurs grand-parents s'usent encore à la tâche. Une société ne peut pas marcher comme ça.

gabytran - Le 28/04/2009 à 18h16

laissez libre de choix pour les seniors de travailler ou non. Arretez de forcer les seniors de se presenter a anpe et se presenter a des entreprises pour demander a travailler apres 57 ans.Supprimer definitif de l'obligation de recherche du travail apres 57 ans.Laissez la place au jeunes !!!

kenny - Le 21/04/2009 à 12h06

Et bien parfois il vaut mieux employer un sénior car je constate que les plus jeunes n'ont plus aucunes notion de responsabilité voir m^me de respect du travail. Suffit de constater le laxisme qui sévit au niveau respect des horaires, du nombre de poses cigarettes dans une journée. Comment peut on être performant dans ces conditions... Je n'invente rien c'est du vécu !!

serriere.frederic - Le 18/04/2009 à 19h54

La loi devait pénaliser les entreprises qui ne favorisent pas les 54-65 ans. Autrement dit les entreprises devaient payer une pénalité si elles n'avaient pas conclu de plan d'action en faveur de l'emploi des seniors. Avec la crise et la situation délicate de nombreuses entreprises, le gouvernement semble avoir décidé de ne pas publier les décrets d'application. Est-ce une bonne décision ? Oui, si on lit la plupart des études sur le sujet de l'emploi des Seniors qui indiquent que les pays ayant pris des mesures d'âge spécifique concernant les Seniors mais aussi les jeunes, sont les pays qui présentent le plus fort taux de chômage chez les Seniors et les jeunes. Par mesure d'âge, j'entends par exemple : les contrats spécifiques pour les salariés Seniors, les mesures réservés à une catégorie d'âge ou encore des mesures de sanctions vis à vis des entreprises. Soit justement ce que prévoyait cette loi. En effet, les mesures d'âge ont tendance à augmenter les problèmes, en créant encore plus de barrières entre les générations. Alors faut-il ne rien faire ? Non biensûr. Mais cependant, changer la situation de l'emploi des Seniors demande un changement complet de mentalité des français, des salariés et des employeurs sur ces questions. Il est nécessaire d'arrêter les mesures d'âge et de lancer un plan d'actions afin de changer les croyances vis à vis des salariés Seniors. Quelles sont ses croyances ? : les Seniors coûtent trop chers, n'arrivent pas à s'adapter, sont moins productifs et moins dynamiques, etc. Or les études sérieuses sur ce sujet montrent que ce n'est pas le cas et même souvent l'inverse : par exemple, une personne de 55 ans sans enfant est moins stressée qu'un père ou une mère de famille qui a plus de préoccupations De plus comme je le dis souvent. Une personne de 56 ans est considérée comme inadaptable, lente, réfractaire à la nouveauté et ceci dans la journée. Par contre, dès la fin du travail, à 18h01, cette même personne est un consommateur « jeune Senior », dynamique, branchée... Evidement on parler de la même personne. Pour changer les mentalités, il ne faut pas refaire les erreurs de communication comme la campagne de publicité de 2007 et 2008. Il est nécessaire de prendre exemple (notamment) sur le Québec et de faire expliquer par chacune des générations, ce qu'elle apporte aux autres génération. Concrétement, expliquer à un jeune manager, ce que les salariés Seniors peuvent lui apporter et en quoi est-ce que la présence de Seniors dans son équipe va lui permettre d'améliorer sa propre carrière.

mapaix - Le 09/04/2009 à 13h46

Je pense qu'en periode de crise ce texte est a revoir. Beaucoup de gens sont en recherche d'emplois laissons leurs la place. Pour aller plus loin a partir de 57 ans au moins pour les femmes l'etat devrait laisser le choix de partir ou rester dans le monde du travail . pour ma part je travaille depuis l'age de 16 ans et je souhaiterais partir , pour m'impliquer dans du benevolat, aider aux personnes agés , Alors Monsieur le president laissez nous partir de toute façon en entreprise en fin de carriere c'est le placard alors que l'on pourrai etre utile ailleurs.

Commentaires sur Emploi des seniors : les décrets toujours à l'étude

Vous devez être identifié pour déposer des commentaires !
Si vous êtes déjà inscrit connectez-vous avec le formulaire en haut à droite.
Sinon cliquez ci-dessous :

S'inscrire


Retour à l'article : Emploi des seniors : les décrets toujours à l'étude