Première journée des consultations (suite)

Mardi 13 Avril 2010 - Actualités réforme 2010

Première journée des consultations (suite)

Suite des réactions sur le perron de l'Elysée

 
A la sortie de son entretien hier avec Eric Woerth, Bernard Thibault (secrétaire général de la CGT) reproche la manière qu'à le Gouvernement de «jouer […] la montre avec quelques réunions techniques en attendant la fin du mois de juin». Pour lui, il est «hors de question d'être mis devant le fait accompli». Il a enjoint les français à se mobiliser, dans les entreprises le 20 avril, et dans la rue le 1er mai.
 
 
Le syndicat CFE-CGC se prononce en faveur d'un «bouclier retraite», garantissant un niveau de revenu minimum. Ce montant correspondrait à un pourcentage du dernier salaire touché par la personne en activité. Selon Danièle Karniewicz «il faut absolument [trouver] un consensus ensemble, pas pour dire sur quel levier on va jouer pour les retraites, mais pour dire quel niveau de retraite on veut préserver pour tous les salariés du privé». La CFE-CGC demeure le seul syndicat à se positionner pour un report de l'âge légal de la retraite.
 
 
La CGPME représentée par Jean-François Roubaud, a déclaré après son entretien avec le ministre qu' il «faudra augmenter la durée du temps de travail» mais reste hostile au projet d'une taxation supplémentaire. «J'ai proposé de l'indexer sur l'espérance de vie, on sera à 41 ans en 2012 et je pense que fixer 42 ans en 2020 paraît une mesure qui pourrait être raisonnable»
 
 
Jacques Voisin (président de la CFTC) déplore «[Ne rien avoir], rien sur la question des financements, rien sur l'élargissement de l'assiette». «On a le sentiment que le ministre reste sur ses deux paramètres: l'âge et la durée de cotisation, et pas d'autres paramètres en perspective», ajoute-il, mais refuse toute alternative au départ à 60 ans.
 
 
L'UPA par la voix de son président Jean Jardin est également hostile à «une augmentation des cotisations» retraite. «Nous demanderons que tous les revenus de ce pays puissent contribuer, à une proportion qui reste à déterminer, à équilibrer les comptes du régime des retraites », déclare-t-il. L'UPA est ouverte aux négociations sur deux thématiques: l'allongement de la durée de cotisations et le report de l'âge légal de départ à la retraite...
 
Les syndicats de la fonction publique seront reçus les 22 et 26 avril prochains par le Gouvernement.

Envoyer cet article à un ami

Vos réactions

2 commentaires - Voir les commentaires

Vous devez être identifié pour déposer des commentaires !
Si vous êtes déjà inscrit connectez-vous avec le formulaire en haut de page.
Sinon cliquez ici : INSCRIPTION