Deux projets opposés pour réformer les retraites

Jeudi 20 Mai 2010 - Actualités réforme 2010

Deux projets opposés pour réformer les retraites

Par son contre-projet, le PS a voulu montrer son opposition totale aux orientations livrées par la droite dimanche. Les points d'opposition entre les deux projets portent principalement sur 3 idées.

1- Travailler plus longtemps
Le nombre d'années de travail est le débat central de la réforme.
Position de l'UMP : il est impossible de maintenir un système de retraites par répartition sans travailler plus. 3 scénarios sont donc possibles : allonger la durée de cotisation, retarder l'âge de départ ou combiner les deux.
Position du PS et des syndicats : «inciter» les salariés qui veulent travailler plus à le faire. «Nous nous opposerons de toutes nos forces à un report de l'âge légal au-delà de 60 ans. C'est une protection pour les français», a déclaré Martine Aubry.

2- Taxer le capital
Position de l'UMP : Xavier Bertrand dénonce le projet socialiste qui est «une simple avalenche de taxes et de cotisations qui pèseront sur les classes moyennes». Une «contribution des hauts revenus et des revenus du capital» sera demandée, constituant ainsi la première brèche dans le bouclier fiscal.
Position du PS et des syndicats : taxer le capital est la façon la «plus juste, équitable et durable» de combler le déficit. Le PS propose une taxation accrue des revenus financiers et banquiers, des prélèvements sociaux majorés sur les bonus et les stock-options ainsi qu'une augmentation «très légère» des cotisations patronales et salariales.

3- Relancer l'emploi des seniors
Le financement des retraites passe par l'emploi des seniors. Or seuls 38% des 55-64 ans sont en activité.
Position de l'UMP : l'allongement de la durée d'activité augmentera le taux d'emploi chez les seniors. L'UMP veut repenser leur place dans l'entreprise et mettre en avant le «tutorat» (encadrement des jeunes).
Position du PS : Martine Aubry souhaite un «accompagnement» des salariés dès 45 ans et la mise en place d'un «bonus-malus» pour inciter les entreprises à employer des seniors.

Envoyer cet article à un ami

Vos réactions

14 commentaires - Voir les commentaires

Vous devez être identifié pour déposer des commentaires !
Si vous êtes déjà inscrit connectez-vous avec le formulaire en haut de page.
Sinon cliquez ici : INSCRIPTION