Les Français épargnent avec difficulté

Vendredi 19 Septembre 2008 - Actualités sur l'épargne retraite

Les Français épargnent avec difficulté

Selon le baromètre de l'épargne La Banque Postale / Les Échos, publié en début de semaine, les Français sont inquiets pour leur avenir et sont une majorité à penser qu'il est nécessaire d'épargner en cette période d'inflation exceptionnelle.

 
Selon une enquête réalisée pour la Banque Postale et Les Échos par l'institut TNS Sofres du 20 au 28 juin 2008 auprès de 1008 personnes, les Français sont inquiets face à la situation économique actuelle.
 
83% ont des difficultés à épargner
Ainsi près de 89% des personnes interrogées répondent « oui » à la question « compte tenu de la conjoncture actuelle, diriez-vous qu'épargner, mettre de l'argent de côté, c'est nécessaire ? »
De plus, les Français ne semblent vraiment pas très optimistes sur la situation puisque que 83% des personnes interrogées répondent qu'épargner n'est pas facile selon la conjoncture.
 
Alors que la majorité des français souhaiteraient pouvoir épargner, ils jugent pourtant difficile de le faire du fait de la conjoncture. C'est ainsi qu'entre janvier 2008 et juin 2008, la proportion d'épargnants a connu une baisse d'1%.
 
La retraite, un objectif lointain
L'enquête révèle également les objectifs de ceux qui épargnent : pour 89% d'entre eux il s'agit de se constituer un « matelas » (se constituer un capital ou l'accroitre, anticiper un coup dur comme le chômage) alors que pour seulement 39% d'entre eux, l'épargne est une solution pour préparer sa retraite. Dans ce contexte la préparation à la retraite reste stable avec un peu plus d'un Français sur 3 qui a pris des dispositions.
 
Les Français inquiets, ont logiquement réduit leurs emprunts au cours, notamment les prêts à la consommation. La raison majeure réside dans le fait que 67% des enquêtés n'aiment pas avoir de dettes.
 
L'assurance vie et l'accession à la propriété en tête
Concernant l'intention d'épargne dans les 3 prochains mois, près de 60% des personnes interrogées souhaitent épargner. Pour ce faire, la majorité des Français choisissent l'assurance vie (67%) qui devance de peu l'achat de la résidence principale (60%). Ces deux solutions sont les plus usitées tandis que le PEA, le PERP ou encore les plans d'épargne collectives séduisent moins : respectivement 36%, 34% et 21% des épargnants.
 
Enfin, la bourse reste le moyen qui attire le moins les Français. A la question : « en pensant au contexte économique et fiscal actuel, diriez-vous que c'est plutôt un bon moment ou plutôt un mauvais moment pour placer une partie de son épargne en Bourse », 81% des enquêtés répondent « plutôt un mauvais moment ».

Envoyer cet article à un ami

Vos réactions

0 commentaire - Soyez le premier à réagir sur cet article

Vous devez être identifié pour déposer des commentaires !
Si vous êtes déjà inscrit connectez-vous avec le formulaire en haut de page.
Sinon cliquez ici : INSCRIPTION