Les fonds garantis : sont-ils sûrs ?

Mercredi 09 Avril 2008 - Actualités sur l'épargne retraite

Les fonds garantis : sont-ils sûrs ?

Depuis l'automne dernier, la bourse connaît des turbulences importantes qui ne rassurent pas les petits épargnants. Ils ont ainsi tendance à se reporter sur les fonds garantis. Est-ce la solution ?

 

L'été dernier, la presse financière commençait à se faire l'écho de la désormais célèbre crise des « subprimes » qui a touché de plein fouet de nombreuses familles aux Etats-Unis. Cette crise a entraîné une période de turbulence boursière mondiale. Ainsi, pour rassurer leurs clients, les banques mettent en avant les fonds garantis depuis quelques mois.

 

Qu'est-ce qu'un fonds garanti ?

C'est un fonds où le souscripteur est sûr de retrouver 100% du capital placé au terme du contrat (la période d'investissement varie de 2 à 12 ans selon les fonds). Ce capital pourra être ou non accompagné d'une somme supplémentaire, les intérêts, en fonction des résultats.

Comme le révèle le magazine Capital dans une enquête publiée en mars, la collecte de ce type de fonds a augmenté de 30% en quelques mois pour atteindre 75 milliards d'euros, preuve que la demande de sécurité des épargnants est forte.

 

Mais ce type de fonds garanti est-il vraiment la solution miracle ? Est-il vraiment raisonnable de croire qu'un investissement en bourse peut-être sans risque ?

En effet, les fonds garantis ont souvent des fonctionnements complexes et il convient de bien s'informer avant de signer. Pour qu'un fonds soit véritablement un « fonds garanti » et être certain que votre capital vous sera rendu entièrement après la durée du contrat, même en cas de forte baisse de la bourse, il faut que la mention « 100% garanti » figure sur la notice d'information du fonds. Sinon votre capital ne sera protégé qu'à 90% voire 80%.

 

Fonds garanti, à promesse ou à coussin ?

De plus, il existe des fonds ressemblant au fonds garanti dans la commercialisation et la présentation, il faut donc savoir les distinguer. Les fonds garantis appartiennent à la famille des fonds à formule, tout comme les fonds à promesse ou encore les fonds à coussins qui sont eux plus risqués.

On les appelle fonds à formule car le résultat final de ces fonds (au terme du contrat), est calculé à partir d'une formule mathématique. Ce calcul peut être basé sur la performance, la progression ou la stabilisation d'un indice entre la date de souscription et le terme du placement.

 

Ce qui signifie qu'un épargnant qui souhaiterait récupérer son capital avant la fin du contrat pourrait y perdre. Ce point est l'un des inconvénients importants de ce type de placement, l'épargne est plus ou moins bloquée le temps de la durée du fonds. Il est possible de récupérer ce capital, mais cela se fera aux dépens de l'épargnant. En effet, la garantie du capital est exclusivement valable à la date de l'échéance.

 

Mais surtout, il faut savoir qu'un fonds garanti à 100% est fatalement un fonds qui n'aura pas un taux d'intérêts exceptionnel. En effet il faut toujours avoir en mémoire qu'en bourse, seul le risque paie vraiment.

 

Pour finir, il est à noter que le fonds garanti bénéficie du même régime fiscal que les produits boursiers classique : les plus values sont exonérées de tout prélèvement jusqu'à un plafond annuel de cessions de 25 000 euros. Au delà, il sera soumis à 29% d'impôt. Il est possible de faire baisser cette fiscalité si le fonds garanti est souscrit via un PEA ou une assurance vie multisupports ( respectivement 11% au bout de 5 ans et 8 ans).

 

Envoyer cet article à un ami

Vos réactions

0 commentaire - Soyez le premier à réagir sur cet article

Vous devez être identifié pour déposer des commentaires !
Si vous êtes déjà inscrit connectez-vous avec le formulaire en haut de page.
Sinon cliquez ici : INSCRIPTION