Épargne : quels choix pour sa retraite ?

Mardi 01 Juillet 2008 - Actualités sur l'épargne retraite

Épargne : quels choix pour sa retraite ?

Coach Retraite a interrogé Philippe SEGUY, de Boursorama Banque pour savoir quels sont les bons choix d'épargne pour sa future retraite. Voici un résumé de ses conseils, vous retrouverez l'intégralité de cette interview dans notre magazine papier du mois de septembre.

 

Il n'est jamais trop tôt pour préparer l’aspect financier de sa future retraite. Mais avec la multitude de produits d'épargne proposés par les établissements financiers, comment identifier le ou les supports les plus pertinents pour s'assurer une retraite confortable ?

Pour Philippe SEGUY, responsable fidélisation & produits chez Boursorama Banque, il est fondamental en premier lieu de se poser les bonnes questions sur sa situation personnelle et financière actuelle. Il est nécessaire de structurer son projet d’investissement au regard de ses objectifs prioritaires, de ses capacités financières et de sa sensibilité d’investisseur. Pour s’assurer la constitution d’un capital retraite satisfaisant, la mise en place d’une épargne régulière, même modeste dans un premier temps sera d’autant plus efficace et indolore, qu’elle aura été anticipée.

La constitution de son Patrimoine, s’établit étape par étape, en privilégiant en premier lieu des produits d’épargne court terme. Ce socle sécuritaire assuré, il conviendra d’entamer des investissements plus dynamiques à moyen et long terme.

Parmi les produits d'épargne à court terme, on retrouve les livrets bancaires mais également les Sicav monétaires pures qui offrent sécurité et disponibilité immédiate et dont la rémunération est comprise aujourd’hui entre 3,75% et plus de 4%.

 

Pour un objectif moyen terme, il est possible d'investir à travers un compte titres ou un PEA (plan d'épargne en action). Si le compte titres offre une plus grande liberté d’investissement (actions, obligations, Sicav, Warrant ….) il est important de prendre en compte la fiscalité sur les plus values en cas de dépassement du seuil de cession annuelle, fixé à ce jour par le législateur à 25 000€.

 

Pour le PEA, les possibilités d'investissement sont certes plus réduites actions ou Sicav actions françaises eteuropéennes … Il offre en revanche une fiscalité plus attrayante : les plus values sont exonérées d'imposition après 5 ans. Autre avantage fort dans l'optique d’un complément retraite, le PEA offre la possibilité de bénéficier d'une rente viagère totalement défiscalisée dès 8 ans.

 

Enfin pour construire un capital sur le long terme, plusieurs options sont envisageables, parmi lesquelles on retrouvera l'assurance vie ou le Perp (le Perp s'adresse à l’ensemble des salariés, mais d'autres dispositifs équivalents existent tels que le contrat Madelin pour les indépendants ou la Préfon pour la fonction publique).

 

Parmi ces options, l'assurance vie s'attire incontestablement la faveur des Français. Sa souplesse de gestion particulièrement sur les contrats multi supports, mais aussi ses avantages fiscaux continuent de séduire nombre d’épargnants. En effet, non seulement l’épargne reste disponible tout au long de la vie du contrat, mais la fiscalité des retraits est tout à fait limitée plus encore après 8 ans. (Les plus values sont exonérées à hauteur 4 600 € pour une personne seule et 9 200 € pour un couple)

 

Dernier avantage,l'exonération de droit de succession est partielle ou totale selon l’antériorité de votre contrat, et l’âge auquel vous avez effectué vos versements. Par exemple l’assurance vie permet une exonération totale des frais de successions à concurrence de 152 500 euros par bénéficiaires pour tous les versements effectués avant l'âge de 70 ans.

 

 

Malgré un succès moindre, le Perp est aussi un excellent outil pour compléter sa retraite. Cette épargne progressive est déductible du revenu imposable dans la limite de certains plafonds. L’impact de l’avantage fiscal sera d’autant plus fort que le souscripteur sera fortement imposé. Mais contrairement à l’assurance vie, la sortie s’effectue uniquement en rente sauf, quelques cas exceptionnels de déblocage anticipé (Invalidité, chômage, faillite …), ce qui rend son attractivité plus limitée aux yeux des Français peu habitués à cette contrainte.

 

En conclusion, il ne faut pas hésiter à souscrire très tôt à certains produits, comme le PEA ou l’assurance vie, même si vos versements sont limités, du moment que les frais et les fonctionnalités sont adaptés à votre profil. L'assurance vie, on l'aura compris, reste un produit incontournable.

Envoyer cet article à un ami

Vos réactions

0 commentaire - Soyez le premier à réagir sur cet article

Vous devez être identifié pour déposer des commentaires !
Si vous êtes déjà inscrit connectez-vous avec le formulaire en haut de page.
Sinon cliquez ici : INSCRIPTION