Fonds de réserve des retraites : est-il menacé ?

Mercredi 16 Avril 2008 - Actualités réforme 2010

Fonds de réserve des retraites : est-il menacé ?

Hier se tenait le conseil de surveillance du Fonds de réserve des retraites. Son président a tenu a rappeler l'utilité de ce fonds que le chef de l'Etat a suggéré de supprimer.

 

En début d'année, les cinq confédérations syndicales, via un communiqué commun, se disaient inquiètes pour l'avenir du Fonds de réserve des retraites (FRR)*. Ce fonds a pour objectif la gestion des sommes qui lui sont affectées en les mettant en réserve jusqu’en 2020 afin de contribuer à la pérennité des régimes de retraite.

 

Hier le conseil de surveillance du FFR se réunissait et son président Raoul Briet a défendu la raison d'être de ce fonds malgré les performances négatives de ces derniers mois (-6,4% au 4 avril). En effet, le FFR, créé en 1999 par Lionel Jospin, n'a pas fait jusqu'à présent autant de réserves qu'escompté lors de sa création : le montant de ses réserves à l'automne était d'environ 33 milliards d'euros alors que ce montant aurait dû être de 152 milliards pour assurer le système des retraites à l'horizon 2020.

 

 

Raoul Briet a ainsi déclaré que ce n'était pas parce que le fonds n'avait pas atteint ses objectifs qu'il « ne sert plus à rien » et a ajouté : « même s'il n'atteignait que 100 milliards d'euros, cela couvrirait un tiers des besoins de financement » des régimes de retraite de base du privé. Les membres du FFR craignent que le gouvernement renonce au FFR et utilisent ses réserves à d'autres fins que l'avenir des retraites, comme par exemple pour combler une partie du déficit.

 

 

« Le FRR est un instrument indispensable et pertinent de solidarité entre les générations. [...] La poursuite jusqu'en 2020 de l'effort consenti depuis l'origine est de nature à lui permettre de jouer un rôle significatif dans la consolidation à long terme de notre système de retraite. [...] Liquider le patrimoine pour combler un trou, c'est ne pas vouloir faire face au problème » des retraites, a estimé à titre personnel Jean-Louis Beffa, président de Saint-Gobain et vice-président du conseil de surveillance du FRR.

 

 

(*) Cf. notre article du 9 janvier 2008 « Et le fonds de réserve pour les retraites ? »

Envoyer cet article à un ami

Vos réactions

2 commentaires - Voir les commentaires

Vous devez être identifié pour déposer des commentaires !
Si vous êtes déjà inscrit connectez-vous avec le formulaire en haut de page.
Sinon cliquez ici : INSCRIPTION