Les Français face aux réformes

Mercredi 17 Octobre 2007 - Actualités réforme 2010

Les Français face aux réformes

Alors que le gouvernenement a qualifié de « non négociable » l'alignement des régimes spéciaux sur le privé et le public et qu'il s'attend à une grève massive ce jeudi, qu'en pensent les Français ? Si la majorité est favorable à cet alignement, les choses sont différentes concernant l'allongement à 41 ans de la durée de cotisations.

La réforme des retraites, notamment celle des régimes spéciaux, avance. Mercredi, Xavier Bertrand, ministre du Travail, présentait aux partenaires sociaux son document d'orientation qui fixe les principes communs d'harmonisation des régimes spéciaux avec le régime général et des fonctionnaires. Ces principes, avait indiqué le ministre, sont « non négociables ». En outre, de nombreux syndicats ont appelé à la grève ce jeudi pour prostester contre cette réforme.

 

Favorables à l'harmonisation
Comme le montrent différents sondages de ces dernières semaines, la tendance générale est à l'approbation des Français concernant la remise à plat des régimes spéciaux.
Selon un sondage CSA / Le Parisien / Aujourd'hui en France / i>Télé, du 13 septembre, 68% des personnes interrogées jugent favorablement la réforme de ces régimes.

D'après un autre sondage, BVA / Les Echos / BFM / The Phone House, publié le 18 septembre, 67% jugent cette réforme comme étant une « bonne chose, car le pays a besoin de se réformer en profondeur ». En revanche, seulement 49% estiment qu'elle « permettra de régler en une seule fois des problèmes qui auraient mis des mois à être traités ». Ils jugent cela à la fois dangereux (66%) « car cela multiplie les risques de conflits sociaux » et dommage (63%) « car cela empêche d’avoir un vrai débat contradictoire sur chacun de ces sujets ».
Enfin, ils partagent à 59% l’analyse de Bernard Thibault (secrétaire général de la CGT) selon laquelle il s’agirait d’un moyen tactique pour le gouvernement « d’asphyxier les syndicats car il leur sera difficile de mener en même temps des négociations sur autant de sujets ».

 

Grève « pas justifiée »
Toujours selon l'étude, la grève prévue jeudi est le mouvement social le moins soutenu que BVA n'ait jamais eu à mesurer. En effet, 53% des personnes interrogées l'estiment « injustifiée ». L'institut note toutefois que, comme souvent, de nombreuses catégories de la population favorables à la réforme soutiennent malgré tout les grèves. C’est le cas des sympathisants de gauche (61% jugent le mouvement « justifié » alors que 54% étaient « favorables » à la réforme), des salariés du public (51% vs 62%), des ouvriers (50% vs 69%) et des Français disposant des plus bas revenus (55% vs 68%).

Plus frileux pour 2008
Pour ce qui est de l'allongement à 41 ans de la durée de cotisation en 2012, d'après une étude Ajis / Opinion Ways publiée le 18 septembre, seulement 55% des personnes interrogées y sont favorables. De plus, selon un sondage en ligne du magazine Notre Temps, 44,5% des votants percoivent comme une « mauvaise idée » l'annonce de Laurence Parisot, présidente du Medef, qui a suggéré de relever l'âge légal de la retraite à 61 puis à 62 ans.
Enfin, les Français se montrent peu confiants en l'avenir. D'après un sondage LH2 du 25 septembre, 49% des sondés sont insatisfaits de la politique menée en matière de retraite (contre 43% de satisfaits) et 59 % s'attendent à une dégradation des retraites au cours des mois qui viennent.

Envoyer cet article à un ami

Vos réactions

0 commentaire - Soyez le premier à réagir sur cet article

Vous devez être identifié pour déposer des commentaires !
Si vous êtes déjà inscrit connectez-vous avec le formulaire en haut de page.
Sinon cliquez ici : INSCRIPTION