La Halde va s'autosaisir de la question de la retraite des femmes

Jeudi 08 Juillet 2010 - Actualités réforme 2010

La Halde va s'autosaisir de la question de la retraite des femmes

Les femmes sont les «premières victimes de discriminations dans le monde du travail», mais elles le sont aussi «au moment de la retraite» a déclaré jeudi la Présidente de la Halde. Elle a aussi ajouté que la Halde (Haute Autorité de Lutte contre les Discriminations et pour l'Égalité) allait s'autosaisir de la question des retraites des femmes.

Lors d'une interview pour les Échos, Jeannette Bougrab a précisé que «76 % des bénéficiaires du minimum vieillesse [étaient] des femmes, leur pension moyenne [était] inférieure de près de 40 % à celle des hommes. Plus on repousse l'âge légal, moins elles ont de chances d'avoir une pension à taux plein».

«Salaire inférieur à ceux des hommes à poste équivalent, temps partiel subi, interruption de carrière pour élever les enfants»... Autant d'inégalités soulignées par Mme Bougrab, nommée le 23 mars à la tête de la Halde.
«Je pense que c'est au moment de la vie professionnelle qu'il faut agir» car «les inégalités de salaire et de carrière entre hommes et femmes auront encore des conséquences sur les pensions pendant des décennies», a-t-elle expliqué.

Celle-ci souhaite «regarder si des mesures de compensation transitoires ne pourraient pas être mises en place». Plusieurs pistes de réflexion ont été mentionnées, comme l'ouverture des pensions de reversion aux couples pacsés ou encore le cumul du minimum vieillesse avec un revenu d'activité.

Une commission de réflexion sur le sujet a été mise en place à la Halde, dont «la première tâche sera de faire des recommandations au gouvernement».

Envoyer cet article à un ami

Vos réactions

1 commentaire - Voir le commentaire

Vous devez être identifié pour déposer des commentaires !
Si vous êtes déjà inscrit connectez-vous avec le formulaire en haut de page.
Sinon cliquez ici : INSCRIPTION