Le Medef se prononce sur l'avenir des retraites

Lundi 11 Février 2008 - Actualités réforme 2010

Le Medef se prononce sur l'avenir des retraites

Dans un entretien au journal La Tribune et à l'occasion de la convention annuelle du Medef, Laurence Parisot, présidente de l'organisation patronale, s'est prononcée sur la réforme des retraites et l'emploi des seniors.

 
Si Laurence Parisot est plutôt satisfaite du début de mandat du président Sarkozy estimant qu'il « a mis la France en mouvement », la présidente du mouvement des entreprises de France (Medef) n'en est pas moins critique sur certains aspects et notamment sa politique en matière de retraite et d'emploi des seniors.
 
Ainsi, elle s'est montrée « totalement opposée » à un transfert des cotisations chômage excédentaires vers l'Assurance Vieillesse. Cette mesure a été proposée par le gouverment la semaine dernière, comme une des solutions pour financer la revalorisation du minimum vieillesse. Ce dispositif avait d'ailleurs été prévu par la loi Fillon de 2003, pour être mis en place à partir de 2009.
 
« Ne recommençons pas les erreurs du passé ! »
Pour expliquer sa position, Me Parisot a expliqué au journal La Tribune qu'elle voyait « tout l'intérêt qu'il y aurait à faire autrement, à montrer et à démontrer qu'un régime social peut être durablement équilibré. [...] Nous ne résoudrions pas le vrai problème des retraites, quand bien même s'effectuerait un transfert des cotisations Unedic vers les cotisations retraite. »
 
Concernant la volonté du gouvernement d'instaurer un bonus-malus pour favoriser l'emploi des seniors, la patronne des patrons a lancé, « ne recommençons pas les erreurs du passé ! », rappelant les effets pervers de la contribution Delalande : « plus personne ne voulait embaucher des personnes âgées de plus de 45 ans car en cas de rupture, l'entreprise payait un malus ».
 
Des propositions au printemps
Pour favoriser l'emploi des seniors, Laurence Parisot prône une réflexion des directions des ressources humaines pour « faire évoluer les fonctions occupées par les salariés d'un certain âge », ainsi qu'un recul de l'âge de départ à la retraite « Quand vous savez que la ligne d'horizon est tout près, la motivation faiblit », a-t-elle souligné.
 
C'est ainsi que d'ici le printemps, le Medef devrait communiquer des recommandations pour augmenter « la présence des seniors dans les entreprises », a-t-elle annoncé ce vendredi lors de la convention annuelle du Medef.
 

Envoyer cet article à un ami

Vos réactions

4 commentaires - Voir les commentaires

Vous devez être identifié pour déposer des commentaires !
Si vous êtes déjà inscrit connectez-vous avec le formulaire en haut de page.
Sinon cliquez ici : INSCRIPTION