«Il ne faut pas opposer salariés du privé et fonctionnaires»

Mardi 27 Avril 2010 - Actualités réforme 2010

«Il ne faut pas opposer salariés du privé et fonctionnaires»

Les syndicats de la fonction publique ont été reçus jeudi 22 (Unsa, CFDT, FSU, CGC), lundi 26 (FO, CFTC et CGT) et mardi 27 avril (Solidaires) par Eric Woerth et Georges Tron, secrétaire d'Etat à la Fonction Publique.
Le ministre du travail affirme ne pas vouloir opposer privé et public : «on n'est pas dans une guerre privé-public, ce serait absurde et ridicule». «Quand il y a des différences, il faut les assumer, et les expliquer. Peut-être d'ailleurs faut-il les faire évoluer. Nous verrons», ajoute-t-il.

A l'issue des rencontres, aucun syndicat ne s'oppose à la réforme «personne ne remet en cause l'idée qu'il faut une réforme des retraites […] personne ne remet en cause l'idée qu'il y a un problème de financement», selon Eric Woerth. «On est tous d'accord pour dire que le meilleur système c'est le système par répartition», mais «on diffère sur les solutions».

Les syndicats de la fonction publique refusent de remettre en cause le calcul des retraites des fonctionnaires (calcul effectué sur les 6 derniers mois 'hors primes' au lieu des 25 meilleures années). Eric Woerth reconnaît qu' «effectivement, ils sont assez fermes sur le sujet».
La fonction publique représente «à peu près la moitié du déficit des retraites», soit 15 milliards d'euros, contre 17 milliards d'euros pour le secteur privé.

D'ici le 15 mai, Eric Woerth et les syndicats de la fonction publique ont décidé de mettre en place 3 groupes de travail sur 3 thématiques :
- la pénibilité et l'emploi des séniors
- les éléments spécifiques de la fonction publique
- la gouvernance (le pilotage des systèmes de retraite)

Envoyer cet article à un ami

Vos réactions

2 commentaires - Voir les commentaires

Vous devez être identifié pour déposer des commentaires !
Si vous êtes déjà inscrit connectez-vous avec le formulaire en haut de page.
Sinon cliquez ici : INSCRIPTION