Passer sa retraite à l'étranger

La retraite et l'étranger

Passer sa retraite à l'étranger

Il est possible de travailler dans plusieurs pays au cours de sa carrière professionnelle, mais il est également possible de travailler dans un pays et partir prendre sa retraite dans un autre.

Certains seniors avouent être en effet tentés de partir prendre leur retraite à l'étranger, notamment dans les pays où le climat est agréable, où il fait bon vivre. C'est le cas par exemple de l'Espagne, la Tunisie, le Maroc qui attirent bon nombre de retraités.

Dans certains pays comme le Maroc, les retraités peuvent d'ailleurs bénéficier d'avantages tel qu'un abattement fiscal de 40%.

Au Maroc, si le retraité bénéficie d'une pension de retraite étrangère, il peut même bénéficier d'un abattement de 80%.

Comment fonctionne l'imposition sur les retraites à l'étranger ?

Pour les retraités qui ne sont pas fiscalement domiciliés en France, la CSG et la CRDS ne sont plus retenues sur la pension de retraite. Cependant, selon les accords signés entre le pays de résidence et la France, une cotisation de 2,8% peut être retenue à la source.

Si un foyer vit plus de 183 jours en France où si ses intérêts économiques sont situés en France, il paie ses impôts en France.
Sinon, son imposition dépend de la convention fiscale entre le pays de résidence et la France.

L'année qui suit le départ de France, le retraité devra effectuer une "déclaration de revenus" sur les revenus perçus pendant l'année entière, auprès du dernier centre des impôts qui a envoyé un avis d'imposition.

Comment percevoir sa retraite à l'étranger ?

L'union Européenne coordonne les systèmes de la sécurité sociale des 27 états membres afin de faciliter les démarches des retraités qui souhaitent prendre leur retraite dans un autre pays de l'Union Européenne.
Cette coordination s'étend également aux pays de l'AELE.

Pour partir prendre sa retraite dans un autre pays de l'Union Européenne il suffit donc d'informer la CNAV et fournir un certificat de résidence.

Il est possible de bénéficier de la même couverture sociale que les habitants du nouveau pays de résidence. Sinon il est également possible de prendre une assurance privée.

Hors de l'Union Européenne, il est souvent nécessaire de cotiser à la Caisse des français à l'étranger. Les dépenses de santé faites à l'étranger sont remboursées aux mêmes taux et tarifs qu'en France.

Pour les personnes ayant eu une activité salariée en France ou pour une société la retraite est envoyée par un transfert bancaire ou un mandat international par la CNAV.

Pour les fonctionnaires ou militaires de carrière, la retraite est versée par le consulat français.

Le retraité perçoit sa pension dans la monnaie du pays où il réside. Cependant, les institutions de versement n'appartenant pas à la zone euro versent les pensions à l'institution du lieu de résidence dans leur monnaie nationale. Des frais peuvent alors être à la charge du bénéficiaire.

Seul le minimum vieillesse est réservé aux retraités résidant en France.


Cliquez ici pour estimer votre retraite