Pénibilité : la CGT s'impatiente

Lundi 08 Juin 2009 - La retraite par métier

Pénibilité : la CGT s'impatiente

Cela fera un an en juillet que les négociations sur la pénibilité, et par conséquent sur les retraites anticipées en résultant, ont échoué et le gouvernement n'a toujours pas repris le dossier en main.

 

Jeudi 4 juin, Bernard Thibault, secrétaire général de la CGT a lancé un appel au gouvernement pour que celui-ci relance le dossier sur la pénibilité, en attente depuis plusieurs années : «Nous attendons une prise de position politique. Il y a eu échec des négociations du fait de la position patronale. Il faut maintenant un acte politique qui reconnaisse le droit au départ anticipé pour les métiers pénibles », a-t-il déclaré à sa sortie d'une entretien avec le ministre du Travail Brice Hortefeux.

Pour le syndicaliste, il ne s'agit pas de « saisir, comme cela semble être la volonté du ministre, le Conseil économique et social pour un nouveau rapport sur le sujet qui ne fera que re-constater qu'une partie des salariés est plus usée que d'autres en fonction de la pénibilité de son travail », rappelant en outre que les travailleurs tels que les ouvriers « une espérance de vie en moyenne inférieure de sept années » aux autres, notamment les cadres. « C'est donc une discrimination sur l'espérance de vie qu'il faut reconnaître, par un départ anticipé en retraite », a-t-il ajouté.

Le dossier pénibilité avait été un des points évoqué de la réforme Fillon de 2003 sur les retraites, qui allonge la durée de cotisation pour avoir une pension pleine. La loi voulait ainsi permettre aux travailleurs ayant eu des métiers dit « pénibles » de partir en retraite anticipée. Mais les négociations entre syndicats et patronat, qui ont duré pas moins de trois ans et qui étaient censées aboutir sur une définition de la pénibilité et sur une liste de critères et conditions permettant aux travailleurs de bénéficier d'un départ anticipé, ont échoué en juillet 2008. Depuis, le gouvernement avait annoncé qu'il reprendrait ce dossier en main...

 

 

Envoyer cet article à un ami

Vos réactions

22 commentaires - Voir les commentaires

Vous devez être identifié pour déposer des commentaires !
Si vous êtes déjà inscrit connectez-vous avec le formulaire en haut de page.
Sinon cliquez ici : INSCRIPTION