La pension minimum

Préparer sa retraite

La pension minimum

IV. Le régime des professions libérales

 

A. La retraite de base

Il n'existe pas de montant minimum de pension.

Toutefois, lorsque le montant annuel de la pension est inférieur à un certain seuil, la pension fait l'objet d'un versement annuel unique.

 

B. Les retraites complémentaires

 

a. La retraite complémentaire de la CRN

Il n'existe pas de montant minimum de pension.

 

 

b. La retraite complémentaire de la CAVOM

Il n'existe pas de montant minimum de pension.

 

c. La retraite complémentaire de la CARMF

Il n'existe pas de montant minimum de pension.

 

d. La retraite complémentaire de la CARCD

Il n'existe pas de montant minimum de pension.

 

e. La retraite complémentaire de la CAVP

En raison du mode de calcul de la pension afférente à la classe obligatoire (classe 1), le montant de la pension est au minimum égal à :

montant de la pension pour une retraite entière (soit 8.280,00 euros pour 35 années de cotisations en 2008) x 1/35 x 75 %

 

Toutefois, en-dessous de 10 années de cotisations, l'assuré peut préférer le remboursement sans intérêts des cotisations versées.

 

f. La retraite complémentaire de la CARPIMKO

Il n'existe pas de montant minimum de pension.

 

g. La retraite complémentaire de la CARPV

La CARPV ne procède pas à la liquidation de la pension de retraite complémentaire lorsque le total des points attribués à l'assuré est inférieur à 6. Dans ce cas, l'assuré reçoit, à partir de l'âge de 65 ans, ou 60 ans s'il est inapte, un versement unique égal au produit du nombre de points de retraite par la valeur d'acquisition d'un point au taux de l'exercice en cours.

 

h. La retraite complémentaire de la CAVAMAC

Il n'existe pas de montant minimum de pension.

 

i. La retraite complémentaire de la CAVEC

La pension ne peut être versée qu'à condition que l'assuré justifie d'au moins 10 années de cotisations ou de validation et d'au moins 360 points, étant précisé que les 10 années s'entendent après défalcation du nombre d'années correspondant à l'éventuelle anticipation demandée, et que les 360 points s'entendent après minoration correspondant à la même éventuelle anticipation.

Lorsque l'assuré a atteint l'âge de 70 ans et qu'il a cessé définitivement son activité professionnelle, s'il ne remplit toujours pas ces conditions, la part de cotisations excédant la classe la moins élevée lors du versement de ces cotisations lui est remboursée à due concurrence.

 

j. La retraite complémentaire de la CIPAV

Il n'existe pas de montant minimum de pension.

 

 


Cliquez ici pour estimer votre retraite