Cas pratique n° 3 : J'ai 61 ans et je poursuis mon activité salariée. Quels sont les avantages ?

Cas pratiques

Cas pratique n° 3 : J'ai 61 ans et je poursuis mon activité salariée. Quels sont les avantages ?

En outre, le taux de la surcote a été récemment modifié.

En effet, l'article 5 du décret n° 2008-1509 du 30 décembre 2008 portant diverses dispositions relatives à l'assurance vieillesse, publié au JO le 31 décembre 2008, prévoit que pour les pensions dont la date d'effet se situe à compter du 1er avril 2009, la majoration de pension est portée à un taux unique de 1,25 % pour chaque trimestre cotisé à partir du 1er janvier 2009.

 

Auparavant, et pour les pensions liquidées à compter du 1er janvier 2007, le montant de la surcote était de :

- 0,75 % par trimestre du 1er au 4ème trimestre accompli à partir de l'âge de 60 ans et au-delà de la durée d'assurance requise pour le service d'une pension à taux plein, à compter du 1er janvier 2004 ;

-1 % par trimestre au-delà du 4ème trimestre ;

- ou, quel que soit son rang, 1,25 % pour chaque trimestre accompli après le 65ème anniversaire de l'assuré.

 

Ces taux restent applicables pour les trimestres de surcote acquis entre le 1er janvier 2004 et le 31 décembre 2008.

 

En l'espèce, les trimestres de surcote ne pourront être acquis qu'à compter du 1er avril 2009.

Ils donneront donc droit à un taux de majoration de 1,25 % par trimestre.

 

Par conséquent, tous les trimestres effectués à compter du 1er avril 2009 vous permettront d'augmenter le montant de votre pension de 1,25 % par trimestre.

 

S'agissant de la retraite complémentaire du régime Agirc-Arrco, les trimestres effectués au-delà de 60 ans et de la durée d'assurance requise ne permettent pas d'obtenir une majoration de la pension. Toutefois, le régime Agirc-Arrco étant un régime par points, la poursuite d'activité vous permettra d'obtenir des points supplémentaires, et donc d'augmenter le montant de votre pension.

 

 


Cliquez ici pour estimer votre retraite