Préparer psycologiquement sa retraite

Préparer sa retraite

Préparer psycologiquement sa retraite

 

B.     Que c’est long d’attendre !

Pas toujours évident d’attendre la retraite quand on y voit notre délivrance, quand on rêve chaque jour un peu plus de notre vie « après ». On trouve alors le temps un peu long…

Première chose à vérifier avant de se lamenter auprès de tous ceux qui voudront bien nous écouter : sommes-nous bien sûrs de ne pas pouvoir partir plus tôt ? Ce serait quand même dommage de nous sacrifier simplement pour la beauté du geste… En fait, pour mieux cerner le niveau d’obligation qui pèse sur nous, nous pouvons nous prêter au petit jeu d’exploration suivant : « Que se passe-t-il si je pars plus tôt que prévu à la retraite ? »

§  Je n’aurai pas suffisamment de trimestres de cotisation. En suis-je sûr(e) d’ailleurs ? Si c’est le cas, ai-je d’autres solutions pour combler ces trimestres manquants ?

§  Je ne pourrai pas toucher tout de suite ma pension. Mais je peux peut-être tenir quelque temps sans revenu, ou décider de compenser temporairement par une autre activité ?

§  Je risque d’essuyer un refus de mon employeur. Sauf qu’il y verrait-il peut-être une opportunité, ne serait-ce que pour expérimenter des formules plus flexibles ? Et finalement, qu’ai-je à perdre s’il refuse ma demande ?

Tout est finalement question de compromis entre notre envie d’en finir au plus tôt avec notre travail, ce que nous pouvons faire et surtout ce que nous sommes prêts à faire pour y arriver.

Si, après exploration d’autres pistes, nous voici bel et bien dans l’obligation d’attendre notre retraite (pour mieux la savourer), que le temps peut alors paraître long !

Tels des coureurs de fond en bout de course, nous soufflons, nous n’en pouvons plus, nous avons fait le tour de notre travail et nous rêvons de tout ce qui existe en dehors de la course de fond… Alors, continuer à se lever tous les matins, à trouver la motivation pour notre travail, à nous concentrer sur le présent, ce n’est pas franchement facile. Nous barrons les semaines qu’il nous reste avant de profiter enfin de notre nouvelle vie. Nous sommes déjà dans nos projets d’après, il ne manque plus que le temps pour s’en occuper vraiment. Bon, elle arrive cette délivrance ?

Et si nous faisions contre mauvaise fortune bon cœur ? N’y a-t-il aucun plaisir, activité ou petite satisfaction qui nous permettrait d’attendre plus sereinement ? Aussi futiles soient-ils ! Après tout, si taquiner un peu plus notre collègue et multiplier les cafés ou apéros de pré-départ peut nous faire patienter, pourquoi nous en priver ?

Dans le pire des cas, nous pouvons en profiter pour faire des réserves pour plus tard : en mémorisant chaque petite chose qui nous pèse, nous pourrons à loisir nous y référer si, jeunes retraités, nous nous confrontons à un moment de blues… Ou encore consacrer chaque petit temps mort à construire notre projet de retraite, nous imaginer au top de notre nouvelle vie. À nouveau, nous pourrons y revenir si nous sommes un jour en perte de cap ou d’inspiration !

Et promis, alors qu’on ne l’attend plus vraiment, le grand jour du départ finit par arriver, à point nommé…

 
Extrait du livre "Ma retraite et moi"
Si vous souhaitez nous commander directement l'ouvrage Ma retraite et moi, il vous suffit de nous envoyer un chèque du montant total de votre commande, en indiquant précisémen tle titre de l'ouvrage ainsi que vos coordonnées postales, à l'adresse suivante : Éditions Tournez la page, 27 rue Jean-Claret, 63000 Clermont-Ferrand. Frais de port gratuits.


Cliquez ici pour estimer votre retraite