Le prêt hypothécaire cautionné

Mardi 04 Décembre 2007 - Actualités sur l'épargne retraite

Le prêt hypothécaire cautionné

Après le prêt viager hypothécaire lancé en septembre, voici le prêt hypothécaire cautionné réservé aux seniors propriétaires. Ce prêt leur permet de rendre liquide une partie de leur patrimoine et améliorer leur retraite. Il a été lancé le 9 novembre en partenariat entre le Crédit Immobilier de France et CNP Caution.

 
« Plus de trois quarts des seniors sont aujourd'hui propriétaires d'un bien immobilier qui représente l'essentiel de leur patrimoine ». De plus, du fait de l'allongement de la vie, ces seniors plus actifs ont de nouveaux besoins : entretenir leur patrimoine, aider leurs enfants ou petits-enfants, aménager leur logement en vue de leur perte d'autonomie... C'est à partir de ce constat que le Crédit Immobilier de France et CNP Caution (filiale du groupe CNP Assurances) ont décidé de commercialiser le Prêt hypothécaire cautionné (PHC) depuis le 9 novembre.
Le PHC permet aux seniors à partir de 60 ans et propriétaires d'un bien immobilier, d'emprunter sans souscrire d'assurance décès emprunteur. En effet à partir de 60 ans, il est plus dur et onéreux d'obtenir une couverture d'assurance et accéder au crédit. Selon l'Observatoire de l'endettement des ménages, 22,3 % des ménages dont le chef de ménage a plus de 65 ans détiennent un crédit en 2007.
 
Un PHC de 25 ans maximum
L'octroi de ce prêt est soumis à une analyse classique de la solvabilité (capacité à rembourser) de l'emprunteur. Il est vérifié que ses revenus sont en adéquation avec la charge de mensualité prévue. Lorsque c'est un couple qui contracte l'emprunt, la banque se base sur le montant estimé de la pension de réversion du futur conjoint survivant. En plus de la garantie hypothécaire, c'est un organisme de cautionnement, ici CNP Caution, qui prend le relais en cas de difficultés financières ou de décès de l'emprunteur. Il faut bien sûr noter que l'hypothèque comme la caution ont un coût, proportionnel au montant de l'emprunt.
Ce prêt amortissable* à taux fixe est prévu pour une durée maximale de 25 ans. Plus la durée de l'emprunt est longue, plus le taux sera élevé (5,60% pour 20 ans). Il peut représenter jusqu'à 70% de la valeur expertisée du bien immobilier que la banque va hypothéquer.
 
Contrairement au Prêt viager hypothécaire (cf. notre article du 19/11/07 : Hypothèque inversée : comment ça marche ?), le Prêt hypothécaire cautionné permet à la succession de conserver le bien immobilier.
 
* C'est un prêt où le remboursement (capital + intérêts) est étalé dans le temps. La majorité des prêts octroyés par les banques sont amortissables.

Envoyer cet article à un ami

Vos réactions

0 commentaire - Soyez le premier à réagir sur cet article

Vous devez être identifié pour déposer des commentaires !
Si vous êtes déjà inscrit connectez-vous avec le formulaire en haut de page.
Sinon cliquez ici : INSCRIPTION