La capitalisation intéresse les Français

Jeudi 29 Novembre 2007 - Actualités sur l'épargne retraite

La capitalisation intéresse les Français

Selon un sondage publié mercredi par Le Parisien, 78% des Français estiment qu'il faut modifier le système de retraite. Selon l'âge et le milieu social, les avis divergent entre la conservation du système par répartition et le passage à un système par capitalisation. Ce dernier gagne du terrain.

 
Le gouvernement peut être rassuré pour son rendez-vous 2008 : s'il y a un point sur lequel les Français sont majoritairement d'accord, c'est la réforme du système des retraites. En effet, selon un sondage CSA/Le Parisien/Aujourd'hui en France réalisé par téléphone le 21 novembre dernier et publié mercredi, 78% des personnes interrogées y sont favorables.
 
À la question « dans l'idéal, quel système de retraite a votre préférence ? », une petite majorité, 55%, préfère le système existant, par répartition. Mais de plus en plus de gens penchent pour la capitalisation, 40% des personnes interrogées ont ainsi répondu qu'il s'agissait du meilleur système. Pratiqué aux États-Unis, ce système incite chaque actif à épargner en vue de sa propre retraite. L'argent est souvent versé dans des placements financiers ou immobiliers.
 
Jeunes et ouvriers tentés par la capitalisation
Selon les catégories socioprofessionnelles et les générations, de fortes divergences sont révélées par l'enquête. En effet, les 18-24 ans sont 49% à être tentés par la capitalisation, tandis que les plus âgés restent attachés au système par répartition, reposant sur la solidarité entre les générations.
Parmi les catégories socioprofessionnelles, les ouvriers et les employés optent pour la capitalisation, tandis que les « CSP + » (cadres et professions libérales) sont encore plus nombreux à choisir le système actuel.
 
Si le système par répartition ne devrait pas être supprimé en 2008, l'incitation des Français à utiliser des systèmes d'épargne-retraite, déjà entamée par la loi Fillon, risque d'être renforcée. En effet le gouvernement devrait s'appuyer sur l'avis du Conseil d'orientation des Retraites, qui a indiqué dans son rapport que de nouveaux financement sont nécessaires.

Envoyer cet article à un ami

Vos réactions

0 commentaire - Soyez le premier à réagir sur cet article

Vous devez être identifié pour déposer des commentaires !
Si vous êtes déjà inscrit connectez-vous avec le formulaire en haut de page.
Sinon cliquez ici : INSCRIPTION