Les marins conservent leur régime spécial

Mardi 30 Octobre 2007 - La retraite par métier

Les marins conservent leur régime spécial

Fin septembre, le ministre du Travail annonçait que le régime spécial des marins ne serait pas concerné par la réforme. Gros plan sur la retraite de ces professionnels de la mer.


On compte aujourd'hui en France environ 37 800 marins. Grâce à un régime de retraite spécial, ils peuvent partir en retraite dès 50 ans. Selon leur secteur d'activité, ceux que l'on nomme « marins » constituent une réalité professionnelle très diverse. On distingue trois grandes catégories, les marins pêcheurs et conchilyculteurs (environ 21 900), les marins de commerce et les marins de plaisance.
Comme l'a annoncé Xavier Bertrand, ministre du Travail, le 25 septembre dernier, les marins ne seront pas touchés par la réforme des régimes spéciaux. Ceci pour des raisons de pénibilité, d'une espérance de vie plus faible et du déséquilibre démographique. En effet, le nombre des pensionnés est d'environ 122 000, pour moins de 38 000 cotisants. Le budget de cette caisse de retraite étant financé seulement à 10,6% par les cotisations, le reste est compensé par les subventions de l'Etat et les transferts sociaux.

Régime spécial depuis 1670
Qu'il s'agisse d'un matelot en pêche cotière (moins de 24 heures de mer), ou grande pêche (plus de 20 jours de mer), d'un marin de pêche embarqué sur un porte-conteneur faisant la liaison Le Havre-Singapour, ou encore d'un marin de plaisance à bord d'un ferry... Les marins sont tous affiliés au même organisme, l'Etablissement national des invalides de la marine (Enim), leur assurant une protection complète, dont le risque vieillesse, assuré par la caisse de retraites des marins. Cette caisse verse plusieurs types de pensions : pension d'ancienneté, proportionnelle, anticipée, spéciale et propose un système d'assurance vieillesse volontaire pour les conjoints de chef d'entreprise de pêche ou de cultures marines.
Ce régime est « l’ancêtre » de tous les régimes. Sa création remonte à Louis XIV, en 1670, quand une ordonnance royale a institué un secours viager de deux écus par mois aux anciens militaires, y compris les marins. Dès 1673, les marins bénéficiaient d'une pension en cas de blessure les empêchant de continuer leur activité et en 1709, un véritable régime de retraite a été instauré pour tous les marins du commerce et de la pêche. Au fil du temps, les gens de mer sont progressivement dotés d’un statut social particulier, conservé lors de la généralisation de la sécurité sociale en 1945.




Chiffres : 2006, Enim

Envoyer cet article à un ami

Vos réactions

0 commentaire - Soyez le premier à réagir sur cet article

Vous devez être identifié pour déposer des commentaires !
Si vous êtes déjà inscrit connectez-vous avec le formulaire en haut de page.
Sinon cliquez ici : INSCRIPTION