Régimes spéciaux : négociations sous pression

Jeudi 13 Décembre 2007 - La retraite par métier

Régimes spéciaux : négociations sous pression

Mardi la SNCF et la RATP ont obtenu l'allongement de leurs calendriers de négociations et ont ainsi levé leurs préavis de grève. Mais à la SNCF, Sud Rail et FO menacent d'appeler à une grève reconductible si le gouvernement publie ses décrets avant début janvier.

 
Les négociations tripartites, concernant les modalités pratiques de l'application de la réforme des régimes spéciaux de retraite à la SNCF et la RATP, devaient se clôre initialement à la mi-décembre. Finalement, sous la pression de nouveaux préavis de grève, les directions ont lâché du lest, évitant de nouveaux mouvements hier et aujourd'hui. La RATP joue les prolongations d'une semaine, avec une séance de négociation supplémentaire le jeudi 20 décembre. La refonte de la grille des qualifications et la création d'une pension minimum devraient être abordées.
Quant aux négociations de la SNCF qui devaient se terminer le 18 décembre, elles vont se prolonger jusqu'à la fin du mois de février. En effet, la CGT notamment, souhaitait « cette détente du calendrier » pour travailler sur des sujets « nécessitant des concertations plus approfondies (pénibilité, aménagement des fins de carrières, parcours professionnels, compte épargne temps, compensation des bonifications...) ».
 
Sud Rail et FO maintiennent la pression
Malgré ces nouvelles concessions, Sud-Rail (2e syndicat SNCF) et FO (6e), sont bien décidés à maintenir la pression sur les négociations. Hier, ils ont menacé d'appeler à une grève reconductible dans le cas où le gouvernement publierait avant début janvier les décrets d'application de la réforme. « Si le gouvernement passe en force en publiant les décrets d'application de la réforme avant le 1er janvier ou début janvier, nous n'hésiterons pas à remobiliser les cheminots dans l'unité, y compris pendant les fêtes », ont-ils déclaré conjointement.
Demain, lors de la nouvelle table ronde de la SNCF, les deux syndicats seront présents pour obtenir une réponse « immédiate » des représentants de l'Etat sur cette date de publication. Ils réclament tout deux le maintien des 37,5 annuités de cotisation, l'abandon du système de décote-surcote et de l'indexation des retraites sur les prix. Ce sont sur ces principes que portent effectivement les décrets en question, et dont le gouvernement a, depuis plus d'un mois, prévenu qu'ils étaient « non négociables ». Les autres syndicats, les ont intégré, puisqu'ils négocient depuis presque un mois sur les mesures d'accompagnement de la réforme.
 
Le premier ministre François Fillon déclarait lundi : « ce n'est pas une grève de plus qui nous fera changer de position. Les décrets d'application posant les principes de la réforme seront publiés au tout début 2008 ».

Envoyer cet article à un ami

Vos réactions

0 commentaire - Soyez le premier à réagir sur cet article

Vous devez être identifié pour déposer des commentaires !
Si vous êtes déjà inscrit connectez-vous avec le formulaire en haut de page.
Sinon cliquez ici : INSCRIPTION