La retraite des agents généraux d'assurance

La retraite par métier

La retraite des agents généraux d'assurance

- titulaires d'une rente invalidité-décès de la CAVAMAC d'au moins 66 %.

 

En outre, l'agent général d'assurance doit avoir cessé son activité, être à jour de ses cotisations, et justifier d'au moins 1500 points.

Si, lorsque l'agent cesse son activité, il ne justifie pas de 1500 points, la CAVAMAC verse à ce dernier, à son 65ème anniversaire, une somme égale à 10 fois le montant annuel de la retraite correspondant au nombre de points acquis.

 

b. Le calcul de la pension

La pension servie est égale au produit du nombre de points acquis et de la valeur du point. En effet, en contrepartie des cotisations, les assurés acquièrent un certain nombre de points, fonction du prix d'acquisition de ces points (6,189 Euros pour 2007), appelé coefficient de référence.

Des points gratuits peuvent être attribués aux agents ayant cessé toute activité professionnelle et percevant une pension d'invalidité professionnelle totale ou partielle de la CAVAMAC, jusqu'à l'âge de 60 ans. En revanche, aucun point n'est attribué au bénéficiaire d'une exonération pour incapacité d'exercice de plus de 6 mois.

 

La pension est majorée de 10 % pour les assurés ayant eu au moins 3 enfants, ou ayant élevé au moins 3 enfant ou plus pendant au moins 9 ans avant leur 16ème anniversaire. Elle peut également être majorée de 5 % par année supplémentaire si l'assuré demande la liquidation de sa pension après 65 ans, dans la limite de 25 %.

A titre indicatif, la valeur du point est établie à 0,313 Euros pour 2007.

 

c. La pension de réversion

La pension de réversion est versée au conjoint survivant âge de 65 ans au minimum, ou de 60 ans en cas d'inaptitude au travail dûment constatée.

Le conjoint survivant s'entend également du conjoint divorcé. Dans tous les cas, le conjoint ne doit pas être remarié.

En cas de pluralité de conjoints, le montant de la pension est proratisé en fonction de la durée de chacun des mariages.

Le mariage avec le défunt doit avoir duré au moins 2 ans. Cette condition est cependant supprimée si un enfant est issu de cette union.

En outre, le défunt doit avoir acquis au moins 1500 points. A défaut, et si l'agent est décédé avant d'avoir atteint l'âge de 65 ans, la CAVAMAC verse au conjoint survivant une somme égale à 10 fois le montant annuel de la retraite correspondant au nombre de points acquis par le défunt.

 

Le montant de la pension de réversion est de 60 % du montant de la pension à laquelle l'assuré avait droit ou aurait pu prétendre, compte non tenu des éventuels coefficients d'anticipation ayant pu être appliqués. Il ne peut toutefois être supérieur à celui de la pension à laquelle le conjoint avait droit ou aurait pu prétendre.

Le conjoint survivant d'un assuré non retraité peut procéder, sous certaines conditions, au rachat de certains points de retraite complémentaire.

 


Cliquez ici pour estimer votre retraite