Les dispositifs de départ anticipés moins accessibles

Préparer sa retraite

Les dispositifs de départ anticipés moins accessibles

Le dispositif des salariés lourdement handicapés

 

->Les conditions d'entrée avant l'allongement de la durée de cotisation

 

Depuis le 1er janvier 2004, les salariés lourdement handicapés peuvent obtenir la liquidation de leur pension de retraite du régime général dans les conditions suivantes :

- à 55 ans lorsqu'ils justifient d'une durée d'assurance et, le cas échéant, de périodes reconnues équivalentes, dans le régime général et éventuellement dans un ou plusieurs autres régimes de base obligatoires au moins égale à la durée d'assurance requise pour le service d'une pension à taux plein diminuée de 40 trimestres, dont une durée de cotisations au moins égale à la durée d'assurance requise pour le service d'une pension à taux plein diminuée de 60 trimestres, alors qu'ils étaient atteints d'une incapacité permanente correspondant à un taux au moins égal à 80 %,

- à 56 ans lorsqu'ils justifient d'une durée d'assurance et, le cas échéant, de périodes reconnues équivalentes, dans le régime général et éventuellement dans un ou plusieurs autres régimes de base obligatoires au moins égale à la durée d'assurance requise pour le service d'une pension à taux plein diminuée de 50 trimestres, dont une durée de cotisations au moins égale à la durée d'assurance requise pour le service d'une pension à taux plein diminuée de 70 trimestres, alors qu'ils étaient atteints d'une incapacité permanente correspondant à un taux au moins égal à 80 %,

- à 57 ans lorsqu'ils justifient d'une durée d'assurance et, le cas échéant, de périodes reconnues équivalentes, dans le régime général et éventuellement dans un ou plusieurs autres régimes de base obligatoires au moins égale à la durée d'assurance requise pour le service d'une pension à taux plein diminuée de 60 trimestres, dont une durée de cotisations au moins égale à la durée d'assurance requise pour le service d'une pension à taux plein diminuée de 80 trimestres, alors qu'ils étaient atteints d'une incapacité permanente correspondant à un taux au moins égal à 80 %,

- à 58 ans lorsqu'ils justifient d'une durée d'assurance et, le cas échéant, de périodes reconnues équivalentes, dans le régime général et éventuellement dans un ou plusieurs autres régimes de base obligatoires au moins égale à la durée d'assurance requise pour le service d'une pension à taux plein diminuée de 70 trimestres, dont une durée de cotisations au moins égale à la durée d'assurance requise pour le service d'une pension à taux plein diminuée de 90 trimestres, alors qu'ils étaient atteints d'une incapacité permanente correspondant à un taux au moins égal à 80 %,

- à 59 ans lorsqu'ils justifient d'une durée d'assurance et, le cas échéant, de périodes reconnues équivalentes, dans le régime général et éventuellement dans un ou plusieurs autres régimes de base obligatoires au moins égale à la durée d'assurance requise pour le service d'une pension à taux diminuée de 80 trimestres, dont une durée de cotisations au moins égale à la durée d'assurance requise pour le service d'une pension à taux plein diminuée de 100 trimestres, alors qu'ils étaient atteints d'une incapacité permanente correspondant à un taux au moins égal à 80 %.

 


Cliquez ici pour estimer votre retraite