Les femmes et la retraite

Préparer sa retraite

Les femmes et la retraite

2. L'incidence sur la pension de retraite

Le montant de la pension est calculé en tenant compte de la durée d'assurance.

La durée d'assurance correspond aux périodes ayant donné lieu au versement de cotisation au régime général de retraite. Ainsi, 4 trimestres sont validés pour une année civile dès lors que le salarié a perçu une rémunération trimestrielle minimale.

Depuis le 1er janvier 1972, la rémunération trimestrielle minimale correspond à 200 fois le salaire minimum interprofessionnel de croissance (SMIC) horaire.

Cette somme est en général considérée comme peu importante, et permet à de nombreuses personnes travaillant à temps partiel de valider 4 trimestres au titre d'une année civile.

 

En revanche, le travail à temps partiel peut jouer sur le calcul du salaire annuel moyen (SAM). En effet, le montant de la pension dépend directement de ce SAM. Il correspond à la moyenne des rémunérations brutes ayant donné lieu au versement de cotisations au régime de retraite de base des meilleures années dont le nombre est fixé par la loi. A l'origine ce nombre était fixé à 10. Il a été allongé d'une année supplémentaire tous les ans depuis la loi n° 93-936 du 22 juillet 1993 relative aux pensions de retraite et à la sauvegarde de la protection sociale, publiée au JO le 23 juillet 1993, pour atteindre les 25 meilleures années en 2008.

La durée prise en compte peut donc varier selon l'année de naissance de l'assuré, à savoir :

 

Année de naissance de l'assuré

Nombre d'années prises en compte

Avant 1934

10
1934
11
1935
12
1936
13
1937
14
1938
15
1939
16
1940
17
1941
18
1942
19
1943
20
1944
21
1945
22
1946
23
1947
24
1948
25

 

Ainsi, plus le salarié aura travaillé à temps partiel, plus son SAM risque d'être faible.

 

 


Cliquez ici pour estimer votre retraite