La retraite des infirmiers

La retraite par métier

La retraite des infirmiers

B. Le régime complémentaire

 

a. Les bénéficiaires

 

Tout infirmier assujetti au régime de base est également affilié obligatoirement au régime complémentaire.

 

b. Les cotisations

Elles sont constituées de 2 sortes de cotisations :

- une cotisation forfaitaire de 992,00 euros pour 2008,

- et une cotisation proportionnelle assise sur les revenus professionnels non salariés retenus pour le calcul de la cotisation du régime de base, comprise entre 25.246,00 et 116.179,00 euros pour 2008.

 

La cotisation du conjoint collaborateur est égale au quart ou à la moitié de celle du professionnel libéral. Le conjoint doit informer la CARPIMKO de son option au plus tard 60 jours après l'envoi de l'avis d'affiliation, et avant tout versement de cotisations. A défaut de choix exprès, il est réputé avoir opté pour le quart.

 

L'assuré qui débute son activité peut obtenir une exemption de la cotisation forfaitaire au titre de la 1ère année d’affiliation, à condition d'être âgé de moins de 30 ans. Il ne bénéficie pas d'attribution gratuite de points à ce titre.

La cotisation proportionnelle n'est pas due au titre des 2 premières années d'activité.

Des exonérations peuvent être accordées :

- aux assujettis reconnus incapables d'exercer la profession pendant plus de 6 mois,

- ou aux assujettis atteints d'une invalidité égale à 100 %, entraînant le recours constant à l'assistance d'une tierce personne, à hauteur de la moitié de la cotisation forfaitaire.

 


Cliquez ici pour estimer votre retraite