La retraite des journalistes

La retraite par métier

La retraite des journalistes

G. La revalorisation de la pension

Le montant de la pension fait l'objet d'une revalorisation annuelle. Cette revalorisation résulte d'un coefficient appliqué sur le montant des retraites. Ce coefficient est fixé annuellement par un arrêté du ministre chargé de la sécurité sociale, conformément à l'évolution prévisionnelle des prix à la consommation hors tabac. L'évolution prévisionnelle est elle-même prévue dans le rapport économique, social et financier annexé à la loi de finances pour l'année considérée.

Ce coefficient étant basé sur une prévision, un ajustement peut être effectué, selon des conditions prévues par voie réglementaire, afin d'assurer une revalorisation conforme à ce constat et de parvenir à l'objectif de cette revalorisation, lequel est de maintenir un rapport relatif constant entre le pouvoir d'achat des retraités et le niveau des vie des actifs.

 

 

II. La retraite complémentaire

Le journaliste professionnel relève, au titre de la retraite complémentaire, de l'Arrco, voire de l'Arrco et de l'Agirc lorsqu'il a le statut de cadre.

Les journalistes doivent être affiliés à une caisse spécifique, qui peut être différentes des caisses de retraite complémentaire auxquelles les autres salariés sont affiliés. Il s'agit de la Caisse Audiens, groupe de protection sociale de l'audiovisuel, de la presse, du spectacle et de la communication.

 

 

A. Les cotisations

L'assiette de cotisation est constituée en principe par le salaire soumis à cotisation dans le cadre du régime général des salariés.

 

=> Les salariés relevant uniquement de l'Arrco

L'assiette de cotisation à l'Arrco de ces salariés est divisée en 2 tranches :

- la tranche 1 est la fraction de salaire n'excédant pas le PSS,

- la tranche 2 est la fraction comprise entre 1 fois et 3 fois le PSS.

 


Cliquez ici pour estimer votre retraite