La retraite des médecins

La retraite par métier

La retraite des médecins

A compter du 1er janvier 2009, il pourra cumuler entièrement le montant de sa pension et celui des revenus tirés d'une activité professionnelle, sous réserve de remplir les mêmes conditions que dans le régime général. Les conditions à remplir sont les suivantes :

- le bénéficiaire doit avoir liquidé ses pensions de vieillesse personnelles auprès de la totalité des régimes légaux ou rendus légalement obligatoires, de base et complémentaires, français et étrangers, ainsi que des régimes des organisations internationales dont il a relevé,

- il doit avoir atteint l'âge de 65 ans, ou l'âge de 60 ans s'il justifie de la durée d'assurance requise pour le service d'une pension à taux plein, soit 160 trimestres pour les personnées nées jusqu'au 31 décembre 1948, 161 trimestres pour les personnes nées à compter du 1er janvier 1949, 162 trimestres pour les personnes nées à compter du 1er janvier 1950, 163 trimestres pour les personnes nées à compter du 1er janvier 1951, et 164 trimestres pour les personnes nées à compter du 1er janvier 1952.

 

Enfin, le médecin doit être à jour de toutes les cotisations et majorations de retard exigibles.

 

2. Le nombre de points acquis par l'assuré

 

Les cotisations versées par les assurés permettent à ces derniers d'acquérir un certain nombre de points, duquel dépendra le montant de leur pension. Le versement de la cotisation annuelle à hauteur de la 1ère tranche ouvre droit à l'attribution de 450 points de retraite. Le versement de la cotisation annuelle à hauteur de la seconde tranche ouvre droit à l'attribution de 100 points de retraite. Dès lors que les cotisations annuelles sont inférieures au plafond, le nombre de points est proratisé.

 

Des points peuvent être attribués gratuitement aux catégories de personnes suivantes :

- les personnes exonérées de cotisation pour incapacité d'exercice de plus de 6 mois se voient attribuer 400 points,

- les femmes ayant accouché au cours d'une année civile d'affiliation au régime d'assurance vieillesse des professions libérales bénéficient de 100 points supplémentaires au titre du trimestre civil au cours duquel survient l'accouchement,

- les personnes ayant exercé leur activité libérale en étant atteintes d'une invalidité entraînant pour elles l'obligation d'avoir recours à l'assistance d'une tierce personne pour effectuer les actes ordinaires de la vie bénéficient de 200 points supplémentaires par année civile au titre de laquelle ces obligations ces conditions ont été remplies.

 

Il est possible, sous certaines conditions, de procéder à des versements pour la retraite afin de racheter des points au titre de trimestres d'études supérieures ou d'années incomplètes.

 

La valeur du point est de 0,512 euros pour 2007.

 


Cliquez ici pour estimer votre retraite