La retraite des officiers ministériels

La retraite par métier

La retraite des officiers ministériels

D. La pension de réversion

Le conjoint survivant a droit au versement de la pension de réversion à condition que son mariage avec le défunt ait duré au moins 2 ans.

 

En outre, l'assuré doit avoir exercé au moins 10 ans et justifier d'au moins 60 points cotisés ou rachetés.

Si l'assuré n'a pas exercé pendant au moins 10 années, le conjoint survivant ou ses orphelins de moins de 21 ans peuvent obtenir le remboursement des cotisations versées.

 

Le conjoint survivant s'entend également du conjoint divorcé.

Dans tous les cas il ne doit pas être remarié.

Il doit avoir atteint l'âge de 60 ans.

 

Le montant de la pension est de 60 % du montant de la pension à laquelle l'assuré avait droit ou de celle à laquelle il aurait pu prétendre.

En cas de pluralité de conjoint, le montant de la pension de réversion est proratisé entre chaque conjoint en fonction de la durée respective des mariages.

 

L'assuré peut en outre avoir décidé d'avantager son conjoint en versant des cotisations supplémentaires facultatives, dans les conditions suivantes :

 

Classe de cotisations

Montant cotisation facultative

Spéciale

79,00 euros

B

315,00 euros

C

552,00 euros

D

788,00 euros

E

1.103,00 euros

F

1.576,00 euros

 

 


Cliquez ici pour estimer votre retraite