La retraite des pharmaciens

La retraite par métier

La retraite des pharmaciens

Toute demande d'adhésion à une classe d'option prend effet au premier jour d'un trimestre civil. L'assujetti doit en présenter la requête écrite avant les dates limites suivantes :

- le 15 février pour un effet au 1er avril,

- le 15 mai pour un effet au 1er juillet,

- le 15 août pour un effet au 1er octobre,

- le 15 novembre pour un effet au 1er janvier.

 

Tout changement de classe d'option ne peut prendre effet qu'au 1er janvier d'une année civile. Cette demande doit être notifiée à la Caisse par lettre recommandée avec accusé de réception (LRAR) au plus tard le 15 novembre de l'année précédente.

Il est possible de bénéficier de réductions lorsque les revenus professionnels se trouvent en-dessous d'un certain seuil.

 

Signalons que les adhésions aux classes 2 et 4 ne sont plus recevables depuis le 1er janvier 1974. Cependant, les assujettis ayant opté pour l'une ou l'autre de ces classes avant cette date, peuvent continuer à y cotiser.

 

La cotisation du conjoint collaborateur est égale au quart ou à la moitié de celle du professionnel libéral. A défaut de choix exprès, la cotisation est égale au quart de celle du professionnel libéral.

 

Lorsque 2 conjoints sont copropriétaires d'une officine ou d'un laboratoire qu'ils exploitent en commun, qu'il sont inscrits l'un et l'autre dans les mêmes conditions, à la même section ou aux mêmes sections de l'Ordre, ils peuvent opter tous les 2 pour le paiement des 3/4 de la cotisation.

Au décès de l'un d'eux, le pharmacien survivant est tenu au paiement de la totalité de la cotisation.

Lorsque les conjoints exercent leur activité séparément, chacun d'eux est tenu au paiement de la totalité de la cotisation.

A compter du 1er janvier 1990, les demandes de paiement pour les trois quarts de la cotisation du régime complémentaire ne sont plus recevables.

Cependant, les assujettis ayant opté pour la cotisation réduite avant cette date pourront continuer à cotiser dans les conditions définies au premier alinéa.

 

b. Les conditions de liquidation de la pension de retraite complémentaire

Les prestations de la classe 1, obligatoire, sont servies sur demande de l'assuré à partir de 65 ans.

Le pharmacien reconnu inapte à l'exercice de sa profession peut toutefois être admis à la retraite à partir de l'âge de 60 ans.

L'ancien déporté ou interné titulaire de la carte de déporté ou interné de la Résistance ou de la carte de déporté ou interné politique, peut également être admis à la retraite à partir de l'âge de 60 ans.

Enfin, l'ancien prisonnier de guerre et l'ancien combattant, peuvent être admis à la retraite à partir de :

- 64 ans pour ceux dont la durée de captivité et des services militaires en temps de guerre a été de 6 à 17 mois ;

- 63 ans pour ceux dont la durée de captivité et des services militaires en temps de guerre a été de 18 à 29 mois ;

- 62 ans pour ceux dont la durée de captivité et des services militaires en temps de guerre a été de 30 à 41 mois ;

- 61 ans pour ceux dont la durée de captivité et des services militaires en temps de guerre a été de 42 à 53 mois ;

- 60 ans pour ceux dont la durée de captivité et des services militaires en temps de guerre a été d'au moins 54 mois.

L'assuré qui demanderait la liquidation de sa pension à partir de 60 ans, mais avant 65 ans, sans entrer dans l'une des catégories précitées, verrait sa pension diminuée de 5 % par année d'anticipation.

 


Cliquez ici pour estimer votre retraite