La retraite des pharmaciens

La retraite par métier

La retraite des pharmaciens

d. La pension de réversion

La pension de réversion est versée au conjoint survivant non remarié de 60 ans au minimum, dont le mariage avec le défunt a duré au moins 2 ans, ou sans condition de durée de mariage si un enfant est issu de cette union.

Le conjoint survivant peut s'entendre du conjoint divorcé.

 

Son montant est de 50 % de celui de la pension à laquelle l'assuré avait droit ou de celle à laquelle il aurait pu prétendre.

 

Le conjoint survivant peut procéder, sous certaines conditions, au rachat de certains points de retraite complémentaire.

 

En cas de remariage, la pension est supprimée, sauf en ce qui concerne la part résultant des versements effectués par le conjoint.

Il les recouvre en cas de nouveau veuvage ou divorce sous réserve qu'il n'ait acquis aucun droit de réversion au titre du régime complémentaire d'assurance vieillesse du chef de son dernier conjoint.

Toutefois, le conjoint survivant ou divorcé remarié, qui n'est susceptible de bénéficier d'aucun droit de réversion au titre d'un régime d'assurance supplémentaire de vieillesse du chef de son dernier conjoint, recouvre son droit à l'allocation lorsqu'il remplit les conditions y afférentes, sous réserve que ce droit ne soit pas ouvert ou susceptible d'être ouvert au profit d'un autre conjoint survivant ou divorcé.

 

En cas de pluralité de conjoints survivants, le montant de la pension est partagé entre chacun, au prorata de la durée de chaque mariage, sans préjudice des droits dont peut se prévaloir le conjoint survivant par le versement du rachat. La durée de chaque mariage est déterminée de date à date, et arrondie au nombre de mois inférieur.

Lorsque le conjoint survivant et le ou les précédents conjoints divorcés ne réunissent pas tous à la même date les conditions d'attribution de l'allocation, les parts de l'allocation qui leur sont respectivement dues sont déterminées à titre définitif lors de la liquidation des droits du 1er d'entre eux qui en fait la demande ; ces parts sont ensuite liquidées au fur et à mesure que les intéressés justifient qu'ils réunissent les conditions requises pour le service de la pensiond de réversion.

Au décès de l'un des bénéficiaires, sa part accroît celle des autres.

 


Cliquez ici pour estimer votre retraite