La retraite dans la profession bancaire

La retraite par métier

La retraite dans la profession bancaire

 

 

dossier mis à jour en mai 2009

 

 

Auparavant le système de retraite du secteur bancaire était éclaté entre une quinzaine de caisses de retraite.

 

L'obligation d'affiliation à l'Arrco a été imposée aux salariés non cadres dès le 1er janvier 1969.

L'affiliation a été imposée à tous, cadres et non cadres, à compter du 1er janvier 1994, par le biais de l'Accord du 13 septembre 1993, aux termes duquel les établissements bancaires de l'Association française des banques (AFB) adhèrent à l'Agirc-Arrco.

 

Aujourd'hui les salariés relevant de la profession bancaire bénéficient toutefois, outre la retraite de base du régime général et la retraite complémentaire obligatoire du régime Agirc-Arrco, du « complément bancaire ».

 

 

I. La retraite de base

 

A. Les cotisations

L'assiette des cotisations est composée de la rémunération reçue par le salarié à savoir toutes les sommes versées en contrepartie ou à l'occasion du travail.

 

Les taux de cotisations des salariés sont en principe les suivants :

- 14,95 % des rémunérations ou gains perçus par les assurés dans la limite du PSS (soit 2.773,00 euros mensuels pour 2008), soit 8,30 % à la charge de l'employeur et 6,65 % à la charge du salarié,

- et 1,60 % à la charge de l'employeur et 0,10 % à la charge du salarié sur la totalité des rémunérations ou gains du salarié.




Cliquez ici pour estimer votre retraite