La retraite des psychologues

La retraite par métier

La retraite des psychologues

En outre, il doit avoir été marié pendant au moins 4 ans, ou bien le mariage doit avoir été contracté 2 au moins avant que l'assujetti n'ait atteint l'âge de 55 ans ou ait cessé les fonctions au titre desquelles il était affilié à l'Ircantec. Toute condition de durée de mariage est supprimée si un enfant au moins est issu du mariage ou si l'assujetti était, après son mariage, devenu titulaire d'une pension d'invalidité d'un régime de base de la sécurité sociale ou en situation de l'obtenir.

Le conjoint survivant ne doit pas être remarié. En outre, la pension est définitivement supprimée dès lors que le conjoint survivant se remarie. Toutefois, s'il redevient veuf ou divorcé après son dernier mariage, il peut, sur sa demande, recouvrer son droit à une allocation de réversion. Si son dernier mariage lui ouvre également droit à une allocation au titre du régime de l'Ircantec, il peut opter pour l'allocation du montant le plus élevé. Le conjoint divorcé de l'assujetti décédé conserve la qualité de conjoint survivant, dès lors qu'il ne s'est pas remarié. En cas de coexistence d'un conjoint survivant et d'un ou plusieurs conjoints divorcés, la pension de réversion est proratisée en fonction de la durée de chacun des mariages.

La pension est égale à la moitié des points acquis par l’agent ou l’ancien agent décédé, sans qu’il soit tenu compte du coefficient de réduction dont ce total a pu être affecté pour la liquidation de la retraite du conjoint. Toutefois, le total des points ainsi attribués ne peut dépasser celui acquis par l'affilié décédé compte tenu éventuellement du coefficient d'anticipation correspondant à l'âge atteint par ledit retraité lors de sa cessation d'activité

Le conjoint survivant doit adresser sa demande à l'Ircantec, dont l'adresse postale est la suivante :

 

BP 80726

49939 ANGERS CEDEX 9

 

La demande est effectuée sur un imprimé spécifique.

Elle doit être accompagnée des pièces suivantes :

- copie de l'acte de naissance du conjoint,

- copie de la carte vitale du conjoint,

- si la condition de durée de mariage n’est pas remplie, copie du livret de famille mentionnant le ou les enfants issus du mariage ou justificatif de la mise en invalidité de l'affilié après le mariage,

- si la condition d’âge n’est pas remplie, copie du livret de famille mentionnant les enfants et le cas échéant, copie de tout document attestant l’invalidité de l'enfant majeur et son incapacité à exercer un emploi du fait de son infirmité,

- relevé d’identité bancaire ou postal ou de caisse d'épargne,

- copie de la carte vitale de l’affilié ou, à défaut, copie de l’attestation de la carte vitale,

- attestation sur l’honneur précisant si l'affilié décédé a ou non contracté d’autres mariages, et, le cas échéant, nom et prénom de l’ancien conjoint (ou des anciens conjoints), les dates et lieux de mariage, ainsi que les dates de divorce ou de décès,

- copie de l’acte de naissance de moins de 3 mois de l’affilié décédé, avec mentions marginales,

- le cas échéant, avis de non imposition des deux années passées ou copie de la notification d’attribution de l’avantage non contributif, à savoir : Allocation aux vieux travailleurs salariés (AVTS), Secours viager, Allocation aux mères de famille, Allocation aux vieux travailleurs non salariés, Allocation spéciale et sa majoration, Allocation spéciale du FSV (ancien FNS), Allocation de vieillesse agricole, Allocation viagère aux rapatriés âgés, Allocation supplémentaire du Fonds Spécial).


Cliquez ici pour estimer votre retraite