La retraite des vétérinaires

La retraite par métier

La retraite des vétérinaires

Les assurés peuvent aussi opter pour une classe supérieure à celle à laquelle les rattachent les conditions de revenu.

Dans ce cas, l'option est faite pour trois ans. Elle est reconduite par tacite reconduction, sauf dénoonciation par lettre recommandée avec accusé de réception au moins 3 mois avant la fin des 3 ans.

Il n’est pas admis de changement de classe après 60 ans. Toutefois, la CRA peut autoriser des dérogations en cas de maladie, accident, invalidité, impécuniosité ou  infortune notoire .

Toute modification à cette option doit être notifiée à la Caisse par lettre recommandée au moins trois mois avant la fin des trois ans, sinon l’option est conservée pour une nouvelle période triennale par tacite reconduction.

 

La cotisation du conjoint collaborateur est égale au quart ou à la moitié de celle du professionnel libéral. A défaut de choix exprès, la cotisation est égale au quart de celle du professionnel libéral.

 

Lorsque 2 conjoints exercent simultanément une activité vétérinaire et cotisent à la même classe, l’un d’entre eux peut demander à acquitter la moitié de la cotisation annuelle. Dans ce cas, il bénéficiera à la liquidation de ses droits d’une retraite totale mais la pension de chacun des 2 conjoints ne sera pas réversible sur l’autre.

En outre, il n'est plus possible de demande le bénéfice de ce dispositif depuis le 1er janvier 2000. Toutefois, les vétérinaires qui en avaient le demande avant cette date peuvent toujours en bénéficier.

 

Les cotisations sont exigibles annuellement et d’avance.

L'affilié peut opter :

- pour un versement en deux fois, au plus tard les 15 juin et 15 septembre de chaque année,

- ou pour le prélèvement automatique mensuel.

 

En cas de retard, la CARPV applique une majoration égale à 5% du montant des cotisations qui n’ont pas été versées aux dates limites de paiement. Cette majoration est augmentée de 1,5 % du montant des cotisations dues par trimestre entier écoulé après l’expiration d’un délai de 3 mois à compter de la date limite d’exigibilité des cotisations.

La CARPV adresse au débiteur défaillant une lettre le mettant en demeure de s’acquitter dans un délai de 15 jours à compter de la réception de ladite lettre.

A l’expiration dudit délai, le recouvrement est poursuivi par voie judiciaire ou administrative.

Lorsque les cotisations n’ont pas été acquittées dans le délai de 5 ans suivant la date de leur exigibilité, les périodes correspondantes ne portent pas attribution de points de retraite.

 


Cliquez ici pour estimer votre retraite