La retraite des vétérinaires

La retraite par métier

La retraite des vétérinaires

Le vétérinaire doit en outre être à jour de l'ensemble des cotisations exigibles, compte tenu éventuellement des dispenses, exonérations ou réductions accordées.

 

Enfin, il doit cesser son activité.

Le régime complémentaire de la CARPV prévoit toutefois l'existence d'un système de retraite progressive.

Afin d'en bénéficier, l'assuré doit remplir les conditions suivantes :

- il doit avoir atteint l’âge de 60 ans,

- il doit liquider ou avoir déjà liquidé sa retraite d’assurance vieillesse de base,

- les revenus définitifs tirés de son activité ne doivent pas dépasser le montant annuel du PSS (33.276,00 euros annuels en 2008).

Le vétérinaire qui demande le bénéfice de la retraite progressive, est tenu de transmettre à la caisse son avis d’imposition avant le 31 décembre de l’année suivant celle où il a eu son activité. En cas de dépassement du PSS, le service de la pension est suspendu pendant la durée qui aurait procuré au vétérinaire un montant brut de pensions au titre du régime complémentaire égal au montant du dépassement excédant ledit plafond.

 


Cliquez ici pour estimer votre retraite