La retraite des vétérinaires

La retraite par métier

La retraite des vétérinaires

d. La pension de réversion

Le conjoint survivant d'un assuré décédé peut avoir droit à une pension de réversion.

Il doit avoir atteint l'âge de 60 ans révolus, et avoir été marié pendant au moins 2 ans avec le vétérinaire durant son exercice professionnel.

En outre, il ne doit pas être remarié.

 

Le conjoint survivant s'entend également du conjoint divorcé.

 

Le montant de la pension correspond à 60 % des points acquis par l'assuré décédé.

Si l'assuré décédé avait opté pour la cotisation facultative du conjoint, le montant correspond à l'intégralité des points acquis par l'assuré décédé.

 

L'éventuel coefficient de minoration en cas d'anticipation de la liquidation affecte également le nombre de points retenus pour le calcul de la pension de réversion. Toutefois, si l'assuré est décédé avant son 65ème anniversaire le conjoint survivant peut prétendre à la pension de réversion sans minoration.

 

En cas de pluralité de conjoints, le montant est partagé entre les conjoints au prorata de la durée respective de chaque mariage.

 

La date d’entrée en jouissance de la retraite du conjoint survivant est fixée au premier jour du mois suivant sa demande sans pouvoir être antérieure à son 60e anniversaire.

 

Les assurés qui ont opté pour la cotisation réduite du fait de l'exercice simultané par 2 conjoints de l'activité vétérinaires, ne bénéficient pas de la pension de réversion.

 


Cliquez ici pour estimer votre retraite