Retraites : FO dénonce les « premières sanctions »

Mardi 15 Juillet 2008 - Actualités réforme 2010

Retraites : FO dénonce les « premières sanctions »

Dans un communiqué du 11 juillet le syndicat s'insurge contre le gouvernement qui selon lui a publié une circulaire ministérielle consacrant l'allongement de la durée obligatoire de cotisations à 41 ans.

 

Alors que le débat sur les retraites est actuellement orientée sur la problématique de l'emploi des seniors, Force Ouvrière dans un communiqué publié le vendredi 11 juillet accuse le gouvernement de vouloir prendre de vitesse les syndicats sur le sujet de l'allongement à 41 ans de la durée obligatoire de cotisation.

 

« Premières sanctions »

« A l'heure où les premiers vacanciers prennent le chemin d'un repos bien mérité, le gouvernement dégaine les premières sanctions en matière de retraite. Sans attendre la fin de la concertation promise et la réunion annoncée par le ministre du Travail courant juillet, une circulaire ministérielle sort des tiroirs et consacre le passage à 41 ans de cotisations ».

 

En effet, au mois de mai dernier, le ministre du Travail Xavier Bertrand avait indiqué qu'il était possible que le passage aux 41 ans de cotisations ne fasse pas l'objet de décret particulier, le principe de l'allongement étant inscrit dans la loi Fillon de 2003.

 

Les carrières longues et les handicapés aussi

Ainsi, selon FO, la circulaire concrétiserait l'allongement et « impose une année de travail supplémentaire aux salariés à raison d’un trimestre par an dès le 1er janvier 2009 » indique-til. Plus loin dans le communiqué, FO s'insurge également du sort réservé aux carrières longues et aux handicapés :

 

« S’agissant des retraites anticipées pour carrières longues, dès 2009, la durée d’assurance validée exigée augmente de 4 trimestres pour les salariés nés en 1952 et au-delà, rendant quasi impossible les départs les plus précoces à 56 ans. Pire, les travailleurs handicapés devront eux aussi justifier des 4 trimestres supplémentaires alors qu’il leur est déjà difficile d’exercer durablement une carrière professionnelle ».

Devant cette circulaire, le syndicat affirme qu'il « ne considère pas que le dossier retraite est clos » et ajoute « le blocage à 40 ans demeure au centre de nos revendications ».

 

Envoyer cet article à un ami

Vos réactions

7 commentaires - Voir les commentaires

Vous devez être identifié pour déposer des commentaires !
Si vous êtes déjà inscrit connectez-vous avec le formulaire en haut de page.
Sinon cliquez ici : INSCRIPTION