41 ans : la CGT dénonce un « passage en force »

Vendredi 18 Juillet 2008 - Actualités réforme 2010

41 ans : la CGT dénonce un « passage en force »

C'est au tour de la CGT de monter au créneau sur le sujet du passage à 41 ans de cotisations. Le syndicat critique la méthode employée par le gouvernement.

 

 

Après la réaction de FO, la CGT a réagit à son tour mercredi à la diffusion d'une circulaire ministérielle actant le passage à une durée obligatoire de 41 ans de cotisations pour le service d'une pension à taux plein.

 

Dans un communiqué le syndicat indique que « le gouvernement vient de notifier à la Caisse nationale d’Assurance Vieillesse l’allongement d’un trimestre par an de la durée de cotisations exigées à compter de 2009 pour bénéficier du taux plein. Celle-ci sera de 161 trimestres pour les assurés nés en 1949, 162 trimestres pour ceux nés en 1950, 163 trimestres pour ceux nés en 1951 et 164 trimestres pour ceux nés en 1952 ».

 

Mesure « socialement injuste »

Le syndicat dénonce tout à la fois la méthode du gouvernement qualifiée de « passage en force » pendant « la période des vacances », mais également le fond de cette mesure dont il répète depuis le début des négociations qu'elle est inutile : « La CGT renouvelle sa totale opposition à l'allongement de la durée de cotisations qui, socialement injuste, ne résout pas les problèmes de financement des régimes ».

 

Le syndicat affirme qu'il va continuer sa mobilisation « pour garantir le niveau de retraite, assurer un droit effectif à la retraite à 60 ans et dégager de ressources nouvelles pour le financement ».

Envoyer cet article à un ami

Vos réactions

4 commentaires - Voir les commentaires

Vous devez être identifié pour déposer des commentaires !
Si vous êtes déjà inscrit connectez-vous avec le formulaire en haut de page.
Sinon cliquez ici : INSCRIPTION