Protestations contre la réforme de l'ITR

Mardi 14 Octobre 2008 - La retraite et l'étranger

Protestations contre la réforme de l'ITR

Suite à l'annonce de la réforme de la surpension des fonctionnaires retraités d'outre mer, des manifestations ont eu lieu en fin de semaine et pourraient reprendre demain suite à la fermeté du gouvernement.

 
Jeudi dernier 10 000 personnes selon les syndicats et 3 500 selon la police ont défilé dans les rues de Papeete (Tahiti) contre la réforme des surpensions de retraites, notamment contre la réforme de l'ITR ou indemnité temporaire de retraite. Après cette journée de manifestations, les syndicats ainsi que plusieurs élus ultra marins ont ouvert une séance extraordinaire à l'Assemblée de Polynésie Française ce lundi exigeant un moratoire sur cette réforme.
 
Mais Yves Jégo, secrétaire d'Etat à l'Outre-mer, a souligné qu'il n'y aurait pas de moratoire déclarant que la réforme devait aller « jusqu'au bout » après plus de « vingt ans d'attente ». Suite à ces déclarations, les syndicats ont appelé à une nouvelle manifestation demain mercredi. Un membre de la FSU de la Réunion dénonce notamment le manque de concertation : « Jamais il (Yves Jégo, ndlr) nous a convoqués pour en discuter. Il rencontre les syndicats nationaux alors que c'est de l'avenir des fonctionnaires d'Outre-mer dont il s'agit ».
 
Cette indemnité existe depuis 1952 et a été créée pour compenser le coût de la vie plus élevé dans les territoires d'outre mer. Et fin septembre, après plusieurs années d'hésitation le gouvernement a annoncé par la voix d'Yves Jégo, que l'ITR serait supprimée plafonnée et limitée à certains fonctionnaires.
 
Ainsi dès 2010 l'ITR serait plafonnée, puis ce plafond serait peu à peu diminué jusqu'à ce que l'ITR soit définitivement supprimée en 2028 pour tous les fonctionnaires. L'ITR serait à l'avenir réservée aux agents ayant travaillé 15 ans en outre-mer ou ayant des attaches dans ces territoires.
 
Cette réforme est incluse dans le projet de loi de financement de la sécurité sociale et a été présentée ce lundi en conseil des ministres. Elle est censée limitée les fraudes qu'a connu le dispositif depuis de nombreuses années.

Envoyer cet article à un ami

Vos réactions

2 commentaires - Voir les commentaires

Vous devez être identifié pour déposer des commentaires !
Si vous êtes déjà inscrit connectez-vous avec le formulaire en haut de page.
Sinon cliquez ici : INSCRIPTION