Le rachat d'années d'études permis jusqu'à 65 ans

Lundi 18 Août 2008 - Préparer sa retraite

Le rachat d'années d'études permis jusqu'à 65 ans

Alors que pour certaines professions, le rachat des années d'études était limité à 60 ans, le gouvernement a récemment annoncé que cette limite serait repoussée à 65 ans.

 

Mardi, le ministère du Travail a annoncé que la limite d'âge pour le rachat d'années d'études serait relevée de 60 à 65 ans pour toutes les professions. En effet, certaines professions comme les fonctionnaires, les non salariés ou les agriculteurs pouvaient racheter leurs années d'études jusqu'à 60 ans, alors que d'autres comme les professions libérales, étaient autorisées à les racheter jusqu'à 65 ans.

 

Face à cette inégalité, la Haute autorité de lutte contre les discriminations avait recommandé d'abroger cette condition suite à une réclamation d'un salarié en 2006. Cette recommandation adressée au gouvernement a également été publiée au Journal Officiel le 1er août. 

 

Le ministère du Travail lui a donc donné raison déclarant qu'il n'y avait « pas de raisons particulières à cette limite d'âge », mais précisant toutefois que cette mesure ne concernerait qu'un faible nombre de personnes « seulement 16 000 ». En effet, le coût d'un trimestre augmente avec l'âge de l'assuré, qui peut racheter ses années d'étude dès l'âge de 20 ans.

 

Un décret devrait être publié dans quelques semaines pour officialiser cette réforme. Fin septembre 2007, plus de 16 000 personnes avaient effectué un versement pour le rachat d'année d'études pour un montant moyen de 24 126 euros.

Envoyer cet article à un ami

Vos réactions

1 commentaire - Voir le commentaire

Vous devez être identifié pour déposer des commentaires !
Si vous êtes déjà inscrit connectez-vous avec le formulaire en haut de page.
Sinon cliquez ici : INSCRIPTION