Pensions : faible revalorisation pour 2008

Jeudi 20 Décembre 2007 - Etre à la retraite

Pensions : faible revalorisation pour 2008

Au 1er janvier, les pensions de retraite seront augmentées de 1,1% suivant les prévisions de l'Insee sur l'inflation. Aujourd'hui, lors de la conférence de revalorisation des pensions, Xavier Bertrand, ministre du Travail, a confirmé qu'il n'y aurait pas de « coup de pouce » supplémentaire avant le rendez-vous 2008.

 
En septembre dernier, le ministère de l'Economie annonçait une hausse de 1,1% des pensions de retraites payées par la Caisse nationale d'assurance vieillesse (CNAV) au 1er janvier 2008, en se basant sur les prévisions d'inflation de l'Insee. Or, en octobre le même Institut relevait sa prévision à 1,9% puis en novembre la hausse des prix mesurée depuis janvier était finalement de 2,4 à 2,5%.
Aujourd'hui, une conférence de revalorisation des pensions* était organisée par le ministre du Travail Xavier Bertand, à laquelle étaient conviés les syndicats qui pouvaient donc espérer un « coup de pouce » du gouvernement afin que la revalorisation des pensions soit supérieure à l'inflation.
 
Déception des syndicats
Mais les représentants syndicaux sont ressortis déçus de la réunion, puisque le ministre du Travail a indiqué qu'il n'y aurait pas de revalorisation des pensions supérieure à celle déjà annoncée. Bernard Devy, secrétaire confédéral FO, a déclaré : « c'est une grosse déception car l'on nous demande d'attendre le rendez-vous de 2008 sur les retraites pour aborder le pouvoir d'achat des retraités, mais eux ne peuvent payer leur fioul ou les produits de première nécessité avec des hausses évoquées dans quatre ou cinq mois ». La déception est d'autant plus forte que « Xavier Bertrand reconnaissait lui-même que 1,1% d'augmentation, c'est insuffisant », a rapporté Jean-Christophe Le Duigou de la CGT.
Le Medef, de son côté, estime via Jean-René Buisson, responsable de la protection sociale que « la situation financière dégradée de nos comptes sociaux ne permettrait pas de prendre des mesures qui viendraient encore alourdir les déficits et reporter les efforts pour les financer sur les générations futures ».
 
L'indexation sera rediscutée
Les syndicats ont toutefois des raisons d'espérer. La « négociation globale » prévue au premier trimestre 2008 devrait donner lieu à une discussion sur « la meilleure façon de garantir à l'avenir davantage de réactivité et une indexation plus précise en adaptant le cas échéant les textes pour mettre fin aux possibles décalages entre prévisions et inflation réelle », a assuré le ministre. Cette déclaration a été saluée par les syndicats, notamment par Danièle Karniewicz de la CFE-CGC.
 
En dehors de ce contexte, une autre nouvelle devrait réjouir une partie des retraités : contrairement à ce qui avait été annoncé il y a quelques jours, l'exonération de redevance télévisuelle, dont bénéficient les contribuables modestes de plus de 65 ans, est maintenue pour 2008.
 
 
(*)Cette conférence de revalorisation est prévue par la loi Fillon et a lieu tous les 3 ans.

Envoyer cet article à un ami

Vos réactions

0 commentaire - Soyez le premier à réagir sur cet article

Vous devez être identifié pour déposer des commentaires !
Si vous êtes déjà inscrit connectez-vous avec le formulaire en haut de page.
Sinon cliquez ici : INSCRIPTION