Le système des retraites en Europe

La retraite et l'étranger

Le système des retraites en Europe

La plupart des pays en Europe ont un système de retraite basé sur un régime de répartition obligatoire, mais ce régime se présente sous différentes formes et est souvent complété par un autre régime de retraite obligatoire ou non.

En Europe cohabitent donc le système de répartition avec un taux de cotisation fixe ou avec un taux de remplacement fixe.
Pour le taux de cotisation fixe, le taux de remplacement diminue lorsque la durée de vie augmente ou que la croissance de la population diminue.
Avec un taux de remplacement fixe, les cotisations augmentent en fonction de l'évolution de la durée de vie ou de la croissance de la population.
Certains pays d'Europe ont adopté un système de retraite par capitalisation, qui peut être obligatoire et facultatif. Ce système donne droit à une rente viagère, et est souscrit individuellement ou dans le cadre de l'entreprise.
L'Allemagne, l'Espagne, l'Italie, l'Autriche, la Belgique, la Finlande, la Suède, la Grèce, le Portugal, le Luxembourg et la France fonctionnent sur un système de répartition.

Les Pays Bas, le Danemark et l'Irlande ont adopté un système alliant un système de forfait où la pension de retraite est la même pour tous et un système par capitalisation.

Au Royaume-Uni, c'est un système de retraite par capitalisation qui a été mis en place.

La retraite complémentaire est obligatoire au Danemark, en Finlande, en France, en Grèce, au Royaume Uni et en Suède. Elle fonctionne sur la base du volontariat dans les autres pays.

Chaque pays gère son système de retraite et conduit ses propres réformes. L'Europe quant à elle intervient pour proposer ou recommander des mesures, mais chaque décision est prise avec l'accord des chefs d'Etats.

L'âge de départ en retraite varie selon les différents Etats de l'Europe entre 55 et 67 ans.

Quelques exemples du système de retraite en Europe :

-Allemagne :

Les prestations sont gérées par différents organismes d'assurance sociale. La retraite anticipée est possible à partir de 63 ans avec 35 ans d'assurance ou à partir de 60 ans avec 15 ans d'assurance et un an de chômage, ou encore à partir de 60 ans pour les personnes invalides avec 35 ans d'assurance.

L'âge de départ en retraite est fixé à 65 ans. Le système permet aussi un départ en retraite partielle avant 65 ans si le salaire en retraite partielle ne dépasse pas 325€ par mois, sinon une réduction d'un tiers, de moitié ou de deux tiers est appliquée pour les salaires supérieurs.

Certains indépendants, les mineurs, les employés du secteur public et de l'agriculture dépendent de régimes spéciaux.

Un régime de retraite complémentaire facultatif a été mis en place depuis 2002.

-Autriche :

Les caisses de retraite sont gérées par les représentants des assurés et des employeurs. Les cotisations sont collectées par les caisses d'assurance maladie qui les transfèrent aux institutions d'assurance de pension de retraite.
Une compensation entre les différentes caisses est assurée par les fonds sociaux.

L'âge de départ en retraite est fixé à 65 ans pour les hommes et 60 ans pour les femmes.

Le départ en retraite anticipé est possible à partir de 61,5 ans pour les hommes et 56,5 ans pour les femmes. La retraite partielle n'est possible que pour les salaires ne dépassant pas un certain seuil.

Les salariés peuvent souscrire à un régime complémentaire facultatif.


Cliquez ici pour estimer votre retraite