Témoignage de monique.ivart

Témoignage de monique.ivart

Lundi 26 Avril 2010

Maussade monique.ivart 51 ans - Fonctionnaire
J'ai travaillé dans le privé avant de devenir fonctionnaire à l'âge de 27 ans par nécessité à l'époque. Je m'inquiète pour ma retraite comme je m'inquiète pour la réforme des institutions publiques. Je pensais pouvoir la prendre pour mes 60 ans et aujourd'hui je me demande quand je pourrai arrêter. Allez trop vite dans les négociations ce n'est pas bon. C'est encore nous qui allons trinquer. Il faut bien réfléchir à ce qu'on veut. Personnellement, j'ai senti le vent tourner très tôt, dès 2003 et je me suis constituée une petite retraite complémentaire mais ceux qui n'ont rien fait comment vont-ils vivre ? Par contre, je me dis qu'il serait bien de faire, dès à présent, cotiser, les nouveaux venus de la fonction publique, pour une retraite complémentaire d'office plus importante que celle qu'on nous propose depuis peu. J'aimerai aussi que les primes qui font parties intégrantes (1/3)de notre salaire puissent être prises en compte pour le calcul car nos retraites ne seront pas lourdes. Mais surtout qu'on arrête de stigmatiser les fonctionnaires, car être fonctionnaire aujourd'hui est un sacerdoce. Avant, il y avait quelques avantages mais depuis quelques années plus rien.Même notre emploi est menacé comme dans le privé. Si on touche à nos retraites, nous n'aurons rien pour vivre. Il vaut mieux voir du côté des rigmes spéciaux des soi-disants fonctionnaires qui travaillent pour des entreprises publiques (qui font des bénéfices) qui n'ont rien à voir avec les vrais fonctionnaires d'état. Voir aussi du côté des personnes qui travaillent dans des postes pénibles. De nos jours même dans les bureaux le travail est pénible (stress et autres)à cause du rendement et du sous-effectif. Il n'y a pratiquement plus de travail manuel pénible. Ces gens pourraient cotiser plus longtemps car être à la retraite à 50 voire 55 ans c'est impensable surtout pour aller travailler "au noir" ailleurs. C'est bien connu. Qu'on revoit aussi la répartition : l'une a 702 euros tandis que l'autre à 2100 euros dans les mêmes conditions. Une somme par personne et c'est tout pour que tout le monde puisse vivre. Qu'on aide aussi les personnes qui s'occupent de parents âgés (ou et) infirmes qui n'ont pas droit à gratification car ce ne sont pas des enfants.

Autres témoignages

Dubitatif latapie.anne-marie 63 ans - Fonctionnaire à la retraite
Qu'attendez-vous de la réforme des retraites 2010 ?   j'ai travaillé dans le privé et dans le public avec des contraintes de [...] latapie.anne-marie - 63 ans - Fonctionnaire à la retraite

Stupéfait jean bonneau 74 ans - Cadre à la retraite
Je suis satisfait de ma retraite à condition qu'on ne la ponctionne pas à nouveau et qu'un laisse aux petits épargnants de [...] jean bonneau - 74 ans - Cadre à la retraite

Enervé NEOS FOX 53 ans - Ouvrier
quand ont signe un contrat il doit etre respecter sinon il y as les tribunaux que j'envisage de saisir francais ou europeens.[...] NEOS FOX - 53 ans - Ouvrier

Content dominique.moulier-dal-pont 58 ans - Cadre à la retraite
Un minimun pour vivre,et un effort de tous pour améliorer sa propre retraite tout au long de sa vie.Les perp sont des outils [...] dominique.moulier-dal-pont - 58 ans - Cadre à la retraite

Voir tous les témoignagesVoir tous les témoignages
Faites-nous part de
votre témoignage

Votre avis nous intéresse ! Déposez votre témoignage dans cette rubrique afin de partager votre expérience, vos craintes ou vos réflexions avec les autres lecteurs de Coach Retraite. Vous pouvez choisir de remplir le formulaire guidé (4 questions pour ordonner votre discours) ou bien le formulaire libre.


Vous devez être identifié pour déposer un témoignage.
Si vous êtes déjà inscrit connectez-vous avec le formulaire en haut de page.
Sinon cliquez ici : INSCRIPTION