Age de départ à la retraite : rappels

Mercredi 05 Décembre 2012 - Préparer sa retraite

Age de départ à la retraite : rappels

L’âge minimum de départ à la retraite n’est pas le même en fonction de l’année de naissance du salarié. Par exemple, un salarié né en 1952 pourra partir à l’âge de 60 ans et 9 mois tandis qu’un salarié né en 1955 ne pourra partir qu’à l’âge de 62 ans. Cette situation dont on peut considérer qu’elle est tout à fait inégalitaire est le fait des gouvernements ayant tenté de sauvegarder le système des retraites par répartition en allongeant les durées de cotisations de salariés tout en prenant en compte les spécificités de chacun : carrières plus ou moins longues, accès au marché du travail plus ou moins jeune et métier exercé plus ou moins physique ou sédentaire. Aucune catégorie de travailleur n’a ainsi été oubliée, ce qui rend le régime des retraite parfois si compliqué. L’allongement de la durée de cotisation, bien que semblant au premier abord inégalitaire, est cependant la seule solution trouvée pour palier au déficit structurel des caisses de retraite.
 
Age légal de départ à la retraite
Avant 60 ans :
Il est en principe impossible pour un salarié de partir à la retraite avant d’avoir atteint l’âge de 60 ans, sauf si celui-ci :
·         est atteint d’une incapacité permanente d’au moins 80%, d’un handicap de niveau comparable, ou reconnu travailleur handicapé ;
·         bénéficie d’un départ anticipé pour carrière longue, ce sur quoi nous reviendrons plus bas.
A partir de 60 ans :
Autrement, l’âge minimum de départ à la retraite est 60 ans, et varie en fonction de la durée d’affiliation et de l’année de naissance du salarié, ou si le salarié justifie d’une incapacité permanente d’au moins 10% liée à la pénibilité du travail.
·         Naissance entre le 1er juillet 1951 et le 31 décembre 1951 : départ possible le 1er novembre 2011 ;
·         Naissance en 1952 : départ possible dès le 1er octobre 2012 ;
·         Naissance en 1953 : départ possible dès le 1er mars 2014 ;
·         Naissance en 1954 : départ possible dès le 1er août 2015 ;
·         Naissance en 1955 : départ possible dès le 1er janvier 2017 ;
·         Naissance après 1955 : départ possible dès l’âge de 62 ans.
 
Pension de retraite à taux plein
Il y a trois manières de bénéficier d’un taux plein de pension de retraite : remplir la condition d’âge, remplir la condition de durée d’assurance, ou remplir l’une des conditions particulières.
La condition d'âge
Quelque soit la durée de cotisation du salarié, il pourra bénéficier d’une pension à taux plein entre 65 et 67 ans :
·         Salarié né avant le 1er juillet 1951 : taux plein dès le 65ème anniversaire ;
·         Salarié né entre le 1er juillet 1951 et le 31 décembre 1951 : taux plein automatique à l’âge de 65 ans et 4 mois ;
·         Salarié né en 1952 : taux plein automatique à l’âge de 65 ans et 4 mois ;
·         Salarié né en 1953 : taux plein automatique à l’âge de 66 ans et 2 mois ;
·         Salarié né en 1954 : taux plein automatique à l’âge de 66 ans et 7 mois ;
·         Salarié ne en 1955 : taux plein automatique à l’âge de 67 ans.
Tout salarié né après 1955 peut bénéficier d’une pension de retraite à taux plein dès qu’il a atteint l’âge de 67 ans. 
 
Taux plein automatique à 65 ans : situations particulières
Un salarié né après le 30 juin 1951 peut bénéficier de la retraite à taux plein automatique à 65 ans s’il remplit au moins l’une des conditions suivantes :
·         être né entre le 1er juillet 1951 et le 31 décembre 1955 inclus, avoir élevé au moins 3 enfants et avoir interrompu ou réduit son activité professionnelle pour se consacrer à l'éducation d'au moins l'un d'entre eux ;
·         avoir interrompu son activité professionnelle pendant au moins 30 mois consécutifs soit en qualité d'aidant familial, soit en tant que tierce personne auprès d'une personne handicapée percevant l'allocation compensatrice pour tierce personne au taux de 80 % ;
·         être reconnu handicapé à un taux d' incapacité permanente supérieur à 50% ;
·         justifier d'au moins un trimestre au titre de la majoration de durée d'assurance pour enfant handicapé.
 
Taux plein automatique dès l'âge légal
Par dérogation, il est possible de bénéficier d’un taux plein automatique dès qu’un salarié a atteint l’âge légal si celui-ci a cotisé pendant une période suffisamment longue ou si celui-ci se trouve dans un cas particulier précisé ici.
Conditions tenant à la durée d’affiliation
Il est possible pour un salarié de bénéficier d’un taux plein à partir de l’âge légal de départ à la retraite en justifiant d’une certaine durée d’affiliation. Cette durée d’affiliation varie quant à elle en fonction de l’année de naissance. Voici ces précisions :
·         né avant 1948 : 160 trimestres sont nécessaires, soit 40 ans ;
·         né en 1949 : 161 trimestres sont nécessaires, soit 40 ans et 3 mois ;
·         né en 1950 : 162 trimestres sont nécessaires, soit 40 ans et 6 mois ;
·         né en 1951 : 163 trimestres sont nécessaires, soit 40 ans et 9 mois ;
·         né en 1952 : 164 trimestres sont nécessaires, soit 41 ans ;
·         né en 1953 : 165 trimestres sont nécessaires, soit 41 ans et 3 mois ;
·         né en 1954 : 165 trimestres sont également nécessaires, soit 41 ans et 3 mois ;
·         né en 1955 : 166 trimestres sont nécessaires, soit 41 ans et 6 mois.
Taux plein automatique dans certains cas particuliers
Il est également possible de bénéficier de la retraite à taux plein automatique dès l'âge légal de la retraite, si le salarié :
·         est reconnu inapte au travail (le salarié ne peut poursuivre son activité sans nuire gravement à sa santé) et être définitivement atteint d'un taux d'incapacité de travail médicalement constaté et fixé à 50% ;
  • est reconnu travailleur handicapé (le taux d'incapacité doit être d'au moins 80%) ;
  • bénéficie d'une pension d'invalidité ;
  • est mère de famille ayant élevé au moins 3 enfants pendant au moins 9 ans avant leur 16ème anniversaire, tout en justifiant d'une durée d'assurance d'au moins 30 ans au régime général ou le régime agricole, et à condition d'avoir exercé un travail manuel ouvrier pendant au moins 5 ans au cours des 15 années précédant la demande de liquidation de pension ;
  • est un ancien combattant ou un ancien prisonnier de guerre.
 
Spécificité des carrières longues
Si la carrière d’un salarié est reconnue comme longue, il lui est possible de partir en retraite anticipée à 60 ans ou même avant si certaines conditions sont remplies, à savoir la durée d’affiliation à l’assurance-vieillesse, l’année de naissance, l’âge d’accès au premier emploi ou l’âge auquel la retraite anticipée est envisagé.
Pour en savoir plus :
·         Retraites : notions générales
·         Calcul de la pension de retraite de base
 
Jureka
 

Envoyer cet article à un ami

Vos réactions

0 commentaire - Soyez le premier à réagir sur cet article

Vous devez être identifié pour déposer des commentaires !
Si vous êtes déjà inscrit connectez-vous avec le formulaire en haut de page.
Sinon cliquez ici : INSCRIPTION