Comparaison des régimes de retraite des fonctionnaires et des salariés du privé

Jeudi 04 Octobre 2012 - La retraite par métier

Comparaison des régimes de retraite des fonctionnaires et des salariés du privé

Le régime de retraite des fonctionnaires est-il réellement plus avantageux ?

 

Actuellement, les salariés du privé et les syndicats revendiquent toujours un alignement des régimes de retraite du public et du privé parce qu’ils estiment que les fonctionnaires sont privilégiés. Il faut pourtant savoir qu’au fil des réformes, de plus en plus de règles applicables au régime général ont été étendues au régime de retraite des fonctionnaires. Il faut savoir que les régimes complémentaires n’ont pas été pris en compte dans les comparaisons effectuées.

Quelques similitudes à connaitre

Actuellement, l’âge légal de la retraite varie de 60 ans à 62 ans en fonction de l’année de naissance de l’assuré aussi bien dans le régime général des salariés du privé que dans la fonction publique. Cette mesure est prévue par la réforme des retraites de 2010.

L’âge minimal pour bénéficier du taux plein est également le même dans les deux régimes de retraite. En effet, il passe progressivement de 65 ans à 67 ans. Le nombre de trimestres requis pour profiter du taux plein avant cet âge légal varie en fonction de l’année de naissance de l’intéressé : la génération 1952 doit cumuler 164 trimestres, les travailleurs nés en 1953 et en 1954 ont besoin de 165 trimestres et les personnes nées en 1955 doivent disposer de 166 trimestres pour partir en retraite avec une pension complète avant l’âge du taux plein.

Les travailleurs nés après 1955 devront attendre le décret promulgué au cours de l’année de leur 56e anniversaire pour connaitre le nombre de trimestres qu’ils doivent cumuler.

Les différences des deux régimes

Certains fonctionnaires qui font partie de la catégorie active et qui exercent des métiers à risque ou des métiers pénibles (agents de police, surveillants de prison, pompiers, infirmiers, etc.) peuvent partir en retraite plus tôt. Par exemple, à partir de 2017, les pompiers pourront prendre leur retraite à 57 ans au lieu de 55 ans avant la réforme de 2010 s’ils ont travaillé pendant 17 ans.

Bien que la durée de cotisation soit la même pour les régimes de la fonction publique et du secteur privé, les modalités de calcul ne sont pas pareilles. Dans le régime général, les salariés du privé peuvent valider un trimestre en cotisant sur la base de 1 844 euros en 2012 même s’ils n’ont travaillé qu’un mois. Pour le régime de retraite des fonctionnaires, la règle est différente : les trimestres sont validés en tenant compte du temps travaillé. Ainsi, les modalités de calcul du privé sont beaucoup plus avantageuses.

La base de calcul est également différente :
-dans le secteur privé, le calcul est réalisé à partir de la moyenne des 25 meilleures années de la carrière de l’assuré dans la limite du plafond annuel fixé par la Sécurité sociale et avec un taux plein de 50 %

-dans la fonction publique, la pension de retraite est calculée sur la base des revenus des 6 derniers mois avec un taux de liquidation maximale de 75 %. Il faut noter que les primes ne sont pas prises en compte.   

Avec retraite.net retrouvez toute l actualité de la retraite

Envoyer cet article à un ami

Vos réactions

0 commentaire - Soyez le premier à réagir sur cet article

Vous devez être identifié pour déposer des commentaires !
Si vous êtes déjà inscrit connectez-vous avec le formulaire en haut de page.
Sinon cliquez ici : INSCRIPTION