Préparer sa retraite : Des formules financières

Jeudi 15 Mars 2012 - Préparer sa retraite

Préparer sa retraite : Des formules financières

Préparer sa retraite avec des formules financières

 

Outre les placements immobiliers, il existe encore d’autres types d’investissements financiers qui peuvent vous aider à vous constituer un revenu complémentaire pour la retraite. Avant de choisir, il convient de connaitre les avantages et les limites de chaque produit.
a-Le PERP
Le plan d’épargne retraite populaire est un produit qui permet de se constituer un revenu complémentaire pour la retraite. L’épargne est bloquée jusqu’à la retraite à moins que le souscripteur ne devienne invalide ou que ses droits aux allocations de chômage aient expiré. Lors du déblocage, le bénéficiaire percevra 20 % de l’épargne. Les 80 % restants seront transformés en rente viagère imposable. Si le signataire décède pendant la période d’épargne, la somme cumulée sera versée sous forme de rente à ses ayants droit. Il est toujours possible de réaliser un transfert d’un PERP d’un établissement à l’autre, mais il s’agit d’une action plutôt onéreuse.  
Il faut savoir que le rendement d’un PERP n’est pas très élevé (3 % au maximum). Le montant des rentes varie en fonction de l’âge de souscription, de la durée de cotisation et du montant des versements effectués. Mais la plupart du temps, c’est un revenu médiocre qui n’est pas proportionnel à la durée et à l’effort d’épargne qui en découle.
b-Le PERCO
Le PERCO (Plan d’Épargne retraite collectif) est l’une des meilleures formules pour préparer sa retraite. Grâce à la participation de l’entreprise à hauteur de 50 % depuis la réforme de la retraite de 2010, le travailleur n’a pas besoin de verser une cotisation élevée pour profiter d’un revenu complémentaire à la retraite : en effet, l’abondement peut aller jusqu’à 300 % des cotisations du salarié. Le PERCO est transférable quand le souscripteur change d’entreprise. Bien que l’épargne doit être bloquée jusqu’à la retraite, il y a plusieurs cas particuliers qui permettent de demander un déblocage anticipé entre autres : le surendettement, l’expiration des droits au chômage et l’achat d’une première résidence principale. Lorsque l’âge légal de la retraite est atteint et que le moment du déblocage est arrivé, le bénéficiaire peut recevoir son épargne sous forme de capital exempté d’impôt (les prélèvements sociaux ne sont pas supprimés) ou sous forme de rente viagère faiblement imposée.
c-L’article 83
Ce type de contrat est prévu par le Code des impôts. Établi par décision unilatérale du dirigeant ou par un accord d’entreprise, « l’article 83 » permet de bénéficier d’un revenu complémentaire à la retraite avec le concours de l’employeur. Il est également appelé contrat à cotisation définie parce que c’est l’employeur qui fixe le montant des primes qu’il paye intégralement ou partiellement en contrepartie de certains avantages fiscaux. Les cotisations sont gérées par des professionnels qui les investissent dans des supports plutôt lucratifs jusqu’à la retraite du souscripteur. Il existe quelques cas particuliers qui permettent de débloquer les fonds plus tôt : entre autres, le surendettement, le décès du conjoint, l’invalidité et la perte des droits au chômage. Ce type de contrat est transférable si le nouvel employeur propose aussi un article 83 à ses salariés. Sinon, l’employé conserve ses droits de retraite acquis.  
d-La retraite chapeau
La retraite chapeau ou « article 39 » est un contrat mis en place par la décision unilatérale des employeurs ou par un accord d’entreprise. En général, la retraite chapeau est proposée aux cadres dirigeants qui arrivent à la fin de leur carrière et qui ne peuvent plus bénéficier des déductions fiscales prévues par les autres régimes de retraite complémentaire. Cependant, il y a une condition qu’il faut respecter : comme le contrat est intégralement financé par la société, le bénéficiaire perd ses droits s’il venait à la quitter avant l’âge de la retraite. En effet, c’est l’entreprise qui s’engage ici à verser une rente viagère dont le montant est préalablement fixé. La rente peut être additionnelle (calculée sur un pourcentage du salaire de fin de carrière) ou différentielle (complément pour atteindre un niveau de revenu prédéfini).
En général, ces différents types de placements sont cumulables afin de permettre aux retraités de subvenir à leurs besoins tout en profitant de leur temps libre.

Envoyer cet article à un ami

Vos réactions

0 commentaire - Soyez le premier à réagir sur cet article

Vous devez être identifié pour déposer des commentaires !
Si vous êtes déjà inscrit connectez-vous avec le formulaire en haut de page.
Sinon cliquez ici : INSCRIPTION