Une richesse économique illusoire en Allemagne

Jeudi 11 Octobre 2012 - Etre à la retraite

Une richesse économique illusoire en Allemagne

Une richesse économique mal répartie en Allemagne

 

L’Allemagne, considérée comme le pays européen le moins touché par la crise économique qui sévit actuellement sur la zone euro, n’est cependant pas exempte de problèmes financiers qui touchent surtout les salariés à faibles revenus et les retraités.

Le fossé se creuse entre les riches et les personnes modestes

Selon le rapport gouvernemental publié le 18 septembre 2012, en l’espace de dix ans, la part des foyers allemands les plus aisés est passée de 45 % à 53 % de la richesse nationale. Les riches ne représentent cependant que 10 % de la population. Pourtant, les ménages les plus modestes se sont encore appauvris : en effet, ils ne vivent actuellement que de 1 % des richesses nationales contre 4 % il y a une décennie.

Le ministère du Travail a attiré l’attention du gouvernement sur le fait que les rémunérations des célibataires qui travaillent à plein temps ne leur suffisent plus pour couvrir leurs charges mensuelles. Les chiffres publiés par l’Office fédéral des statistiques indiquent qu’il y a plus de 20 % de travailleurs pauvres en Allemagne et les employés des entreprises de plus de 10 salariés sont les plus concernés.

Les retraités également concernés par la précarité

Les conséquences logiques d’un marché du travail présentant un faible niveau de protection se font également sentir : les retraités rencontrent souvent des difficultés financières même s’ils cotisent pendant 35 ans ou même pendant 45 ans. Pour un salarié aux revenus réguliers, le montant de la pension de retraite ne sera pas forcément au dessus du minimum vital, selon les propos du ministre du Travail Ursula Von der Leyen lorsqu’elle s’est récemment adressée au Parlement. Les femmes sont plus vulnérables parce qu’elles sont exclues du monde du travail dès qu’elles choisissent la maternité : leur durée de cotisation est donc encore plus courte.

Actuellement, l’Allemagne est le pays européen qui compte le plus de seniors de plus de 65 ans qui continuent à exercer une activité professionnelle : sur les 761 000 retraités qui travaillent à temps partiel pour compléter leur revenu de retraite, 118 000 sont âgés de plus de 75 ans. Compte tenu des circonstances, ces chiffres pourraient encore augmenter au fil du temps.

Axel Börsch-Supan, un économiste allemand, a déclaré que le problème de la pauvreté ne sera résolu qu’en améliorant le marché du travail et non en modifiant le système de retraite.

Avec retraite.net retrouvez toute l' actualité de la retraite

Envoyer cet article à un ami

Vos réactions

0 commentaire - Soyez le premier à réagir sur cet article

Vous devez être identifié pour déposer des commentaires !
Si vous êtes déjà inscrit connectez-vous avec le formulaire en haut de page.
Sinon cliquez ici : INSCRIPTION